Baie de Quiberon: un véliplanchiste secouru après 4 heures à la dérive sans voile

Ce dimanche 18 août, un véliplanchiste a été secouru en toute fin de soirée après avoir démâté en baie de Quiberon. Une issue heureuse alors que l'homme de 25 ans n'avait pas de moyens de repérage lumineux avec lui. Un matériel obligatoire tient à rappeler le Cross Étel.

Par Thierry Peigné


Vers 23h ce dimanche soir, les parents de ce jeune homme, ne le voyant pas revenir, alertent les secours. Le véliplanchiste est parti depuis 17h30 de Locmariaquer dans le Morbihan.

Vers 23h30, alors que le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Atlantique d’Étel a déjà engagé la vedette SNSM du Crousty et alors qu'il s'apprêtte à déclencher un hélicoptère, le NH90 de Brest, les parents recoivent un appel de leur fils leur disant qu'il a été recupéré par une vedette à 500 mètres du port du Crouesty.
 

Sans moyens de repérage lumineux

Une issue heureuse à un incident de mer qui aurait pu tourner au drame selon l'officier de quart du Cross Etel. Le véliplanchiste, qui avait démâté vers 19h, a du ramer durant 4 heures dans une mer agitée avant d'être récupéré. Mais l'homme, "même s'il avait sa combinaison de flotabilité, n'avait pas de moyens de repérage lumineux, ce qui est obligatoire pour les planches à voile et les kite-surf" rappelle l'officier du Cross. Ces dispositifs permettent d'être plus facilement visible la nuit que ce soit par des embarcations ou par les sauveteurs qui sont équipés de jumelles à vision nocturne.

L'officier du Cross tient à rappeler que tous moyens permettant de repérer un usager de la mer est obligatoire, tout comme il est indispensable d'avoir un moyen de communication pour alerter les secours. Et d'appuyer son discours avec l'exemple d'un couple qui s'est retrouvé à la dérive sur une annexe ce dimanche après-midi du côté de Bourgneuf, près de Noirmoutier. Il n'avait pas ni portable, ni VHF. Ce couple avait cependant des fusées de détresse qu'il a allumés. Il a ainsi été repéré par un voilier et secouru par une vedette SNSM.

Pour alerter les secours en mer, composez le 196 ou appeler sur le canal 16 de la VHF.
 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus