Une nouvelle vidéo de L214 dénonce un élevage de poules en cage dans le Morbihan

Capture d'écran de la vidéo de L214 sur les conditions d'élevages de poules / © DR
Capture d'écran de la vidéo de L214 sur les conditions d'élevages de poules / © DR

L'association L214 et la fondation 30 Millions d'amis dénoncent les conditions d'élevages de poules en cage dans un nouveau vidéo choc, tournée près de Ploërmel dans le Morbihan. Elle cible le groupe agro-alimentaire Avril, dont le siège est à Rennes.
 

Par SG avec AFP


On y voit des poules déplumées. D'autres allongées au sol. Toutes sont en cage, "condamnées à agoniser" commente la journaliste et présidente de 30 Millions d'amis, Réha Hutin.

La vidéo-choc publiée par L214 et accompagnée d'un communiqué, est siglée du logo du groupe Avril, le groupe agro-industriel basé à Rennes, et qui produit 3,5 milliards d'œufs par an (25% de la consommation française).

Les images sont tournées dans un élevage situé près de Ploërmel, dans le Morbihan.
 

La Fondation 30 Millions d'Amis et l'association L214 ont annoncé leur intention de porter plainte contre l'élevage "pour mauvais traitements commis par un professionnel et abandon" auprès du procureur de la République de Vannes, qui n'a pas pû confirmer le dépôt de cette plainte. Une pétition est également en ligne.
 

C'est du harcèlement complet


L'exploitante mise en cause dénonce la démarche de l'association, coûtumière de ces vidéos choc. "C'est harcèlement complet" affirme Anne-Françoise Robin, "c'est simple de fournir des images choc quand on veut qu'elles soient choc. Qu'on arrête de taper sur les éleveurs qui font le job".

"Ils me visent parce que j'ai des responsabilités dans le métier [elle est trésorière du comité national pour la promotion de l'oeuf (CNPO)] et que je fournis le groupe Avril" a-t-elle ajouté. communiqué, 

Selon les associations qui le vise clairement, le groupe Avril ne s'est en effet "toujours pas engagé publiquement à tourner le dos à l'élevage en cage pour l'ensemble de ses activités, contrairement à plusieurs de ses concurrents".
           
"Ce n'est pas parce que nous n'avons pas pris d'engagement public que le groupe Avril n'est pas engagé dans la conversion", a réagi David Cassin, directeur des relations parties prenantes du groupe agro-industriel. Dans un comuniqué, le groupe Avril rappelle que le groupe "travaille de concert avec chacun de ses partenaires éleveurs afin de favoriser une transition maîtrisée vers l’œuf alternatif, à même de préserver la diversité de l’élevage français", mais que cette transition "prend du temps, et ne peut se faire que de façon concertée, constructive et dans le cadre d’un accompagnement à la hauteur de l’enjeu".


Images choc et personnalités publiques


La diffusion sur les réseaux sociaux de vidéos-choc sur les conditions d'élevages est une des méthodes de communication de l'association L214. Le message est appuyé par le commentaire d'une personnalité.

En mai dernier, le groupe Avril et sa marque d'œufs Mâtines avaient déjà été visés par une vidéo tournée dans un élevage de poules des Côtes d'Armor. C'est l'actrice Sophie Marceau qui avait commenté la vidéo.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus