RC Vannes-Biarritz ce dimanche à 18h : la température monte pour la demi-finale de rugby de Pro D2 à la Rabine

Publié le

Vannes, qui a survolé la saison de Pro D2 avec Perpignan et qui défie Biarritz ce dimanche en demi-finale, ne cache plus son ambition d'intégrer à terme le Top 14. Pour que l'aventure continue, il faut l'emporter ce soir. A 18H, les supporters   retrouvent la Rabine pour encourager leur équipe.

A quelques heures de cette demi-finale du championnat Pro D2, c'est l'occasion de faire le point avec l'équipe dirigeante même s'il faut garder la tête froide. Mais il faut bien reconnaître que les voyants sont au vert.

"On sent une équipe qui progresse année après année sportivement, dans le recrutement, et on développe nos projets structurants pour continuer à développer ce club", explique le président Olivier Cloarec, alors qu'aucune équipe bretonne n'a jamais été dans l'élite du rugby français.

En cas de montée, le budget est prêt !


 "Le projet du club était 2023 pour aller chercher le plus haut niveau", et donc d'accéder au Top 14 mais, avec l'enchaînement des victoires lors de la saison régulière (21 victoires, deux nuls, sept défaites), "il a fallu réfléchir au plan B et à une éventuelle montée plus rapide que ce qui (était) prévu", sourit le président.

 Ainsi, la direction du RCV, qui présente cette saison un budget de neuf millions (huit pour la section professionnelle et un pour l'association) et qui compte 330 partenaires, est en mesure de disposer d'un budget situé entre quinze et seize millions d'euros en cas d'accès à l'échelon supérieur, soit l'équivalent de ceux
de Bayonne ou Brive. 

   

En attendant, la température monte dans la ville, avec des banderoles sur la façade de la mairie tandis qu'une "fan zone" d'une capacité de 1.000 personnes a été validée dans le jardin des Remparts.
La municipalité avait fait une demande pour accueillir 5.000 spectateurs mais la préfecture a opposé une fin de non recevoir, limitant la jauge à 1.000 personnes, pour la première demi-finale à domicile de l'histoire du club.

Les joueurs et le staff du RC Vannes doivent quitter l'hôtel où ils sont stationnés à bord d'un bus qui passera sous le pont de Kérino avant de longer la rive gauche du port .

Les supporters bretons vont pouvoir les attendre le long de ce parcours vers 16h00 avant le début du match prévu à 18H00. Du côté des supporters basques, trois bus ont été affrétés (soit environ 150 personnes) pour se rendre au stade de Vannes.