Rugby. France-Angleterre : grand retour du Crunch de la Marine à Vannes

C’est en passe de devenir un classique. Ce samedi 16 mars 2024, les équipes de rugby féminines et masculines de la Royal Navy rencontreront leurs homologues françaises au stade de la Rabine à Vannes. Un Crunch version marine qui promet du beau spectacle.

"Maaarine ! Allez, on se bloque, on ressert les coudes, on redescend les genoux vers le sol !". C’est jour d’entraînement pour l’équipe de France féminine de rugby de la Marine nationale. Les 24 joueuses se perfectionnent depuis lundi sur le terrain de Ploemeur. Leur mission : être prêtes à en découdre avec les filles de la Royal Navy. Un crunch très attendu des deux côtés de la Manche.

Les Anglaises, on sait qu’elles sont redoutables et, clairement, on n’est pas venu là pour manger des choux roses !

Second maître Clémence, mécanicienne aéronautique dans la Marine nationale

Les mêmes valeurs dans le rugby et la Marine

Elles ont entre 20 et 25 ans et viennent de toutes les bases navales de l’hexagone. On les appelle "Les Marinettes". Certaines sont venues au rugby après avoir intégré l’armée, d’autres ont été recrutées pour leurs compétences sportives. C’est le cas de sept d’entre elles, dont Assia et Clémence, engagées via un contrat de volontaire rugby.

"Le rugby, c'est mon premier amour, reconnaît Assia, 24 ans, comptable logisticienne à la base de Lanvéoc dans le Finistère. J’ai commencé à l’âge de 11 ans avec mes deux frères. C’est ce sport qui m’a amené à la Marine. J’ai signé pour deux ans de contrat et ensuite, je me suis engagée en tant que sous-officier en 2021".

Pour Clémence aussi, le lien entre le rugby et la Marine a été une évidence. La capitaine de l’équipe de France a finalement rejoint la base d'Hyères dans le Var en tant que mécanicienne aéronautique. Elle s’occupe de la maintenance des hélicoptères. Comme quoi, le rugby peut amener au plus haut.

"J’aime l’état d’esprit du rugby que l’on retrouve d’ailleurs dans les valeurs de la Marine, remarque-t-elle. La combativité, la cohésion... Quand on n’en peut plus sur le terrain, il y a les copines et on va jusqu’au bout !"

Les Marinettes devant 4 000 supporters à la Rabine

Reste que cette équipe féminine ne joue que trois rencontres dans l’année et possède des niveaux très hétérogènes, comme l’indique leur manager Eric Georges : "Nous avons des filles qui jouent en Élite 1 et d’autres en régionale. Celles-ci ne poussent pas les mêlées, c'est pour cela que nous les travaillons aujourd’hui. Pour les filles, la pression va monter crescendo. Le but, c’est de faire un beau match de rugby à Vannes."

Le Rugby-club de la Marine nationale a été créé en 2005, mais ce sera la deuxième fois que le stade de la Rabine accueillera ce crunch. En 2023, la rencontre avait eu lieu en Angleterre. Retour cette année à domicile devant quelque 4 000 supporters, le même jour que le fameux crunch du tournoi des 6 nations à 21h : XV de France contre le XV de la Rose.

La rencontre sera sans doute un peu plus facile pour l’équipe féminine française de rugby de la Marine, invaincue depuis 10 ans. "C’est le match le plus important de la saison, reconnaît Océane, affectée sur le Charles de Gaulle. On n’a pas le droit de le perdre".

Coup d’envoi ce samedi 16 mars à 14h contre les filles de la Royal Navy, puis rencontre des équipes masculines à 16h.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité