Cet article date de plus de 3 ans

Surmenés, les policiers se rassemblent à Vannes contre leurs nouveaux rythmes de travail

Une quarantaine de personnes étaient rassemblées ce lundi devant le commissariat de Vannes. Les policiers dénoncent la nouvelle organisation des fonctionnaires sur le repos journalier. Celle-ci ne leur accorde qu'un week-end sur 6 et leur fait perdre un temps de repos "de l'ordre de 16 heures".
© Stéphane Izad / France 3 Bretagne
"Démotivés, découragés, surmenés" : c'est l'état dans lequel se décrivent les policiers du commissariat de Vannes, dans le Morbihan. Ce lundi, une quarantaine de personnes, des policiers et leurs proches, étaient rassemblés devant l'établissement.

Le but : dénoncer la nouvelle organisation de leur temps de travail, entrée en vigueur au mois de septembre. Initiée par la Direction centrale de la sécurité publique, cette mesure a modifié les roulements des équipes de jour.

Les policiers continuent d'enchaîner 4 jours travaillés et 2 jours de repos, leur rythme habituel, mais le roulement se fait différemment à cause du manque d'effectif. Un changement qui ferait perdre 16 heure de congés aux policiers :

"Aujourd'hui, le régime imposé aux policiers leur fait perdre un temps de repos de l'ordre de 16 heures sur leur repos hebdomadaire. Ces policiers, qui travaillent en police secours, ont déjà seulement un week-end sur 6 en famille. Ce n'est pas acceptable", dénonce Dominique Le Dourner, membre d' l'Unité SGP Police Vannes.

► Revoir son intervention :
durée de la vidéo: 00 min 26
Surmenés, les policiers se rassemblent à Vannes contre leurs nouveaux rythmes de travail ©France 3 Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social police société sécurité