Vannes : Nils, Noah et Alexis, patineurs de vitesse, espoirs de la discipline

Noah, Nils et Alexis sont de jeunes patineurs de vitesse. Tous issus du GROL à Vannes, ils s'acheminent vers le haut niveau, aux portes de l'équipe de France. 

Nils, Noah et Alexis, patineurs de vitesse
Nils, Noah et Alexis, patineurs de vitesse © Q. Cézard - France Télévisions

Nils, Noah et Alexis sont trois patineurs de vitesse, trois athlètes de haut niveau. Signe particulier ? Ils se connaissent depuis qu'ils ont l'âge de 3 ans. Ils sont tous issus du GROL, le club de roller de Vannes. "Ils avaient trois ou quatre ans, ils ont commencé assez tôt, c'était un plaisir de les voir évoluer dans les baby roller, ils commençaient à marcher sur les rollers", raconte leur entraîneur Christophe Le Tadic. 

Les petits, depuis devenus grands filent. Deux d'entre eux ont rejoint le pôle espoir de Saint-Brieuc. Le troisième n'a pas encore l'âge. Ce sera pour l'an prochain. 


Une amitié motrice 


"Au début, on était quatre du même âge, ce qui était assez rare. On se connaissait vachement, on était très soudés. On a continué à rouler ensemble, on s'entraidait. Quand il y en a un qui dépassait les autres, les autres commençaient à se donner à fond pour essayer de le rattraper. C'était une réaction en chaîne", explique Alexis Bodeven.

Noah Le Moal, spécialiste de la course à points confirme la puissance du groupe. "Ce sont mes partenaires d'entraînement mais ce sont aussi mes meilleurs amis. On partage tout ensemble. L'un amène l'autre au plus haut niveau. Pendant la compétition, là le sport redevient individuel sauf si on me le demande pour une stratégie." Lui a déjà couru sous les couleurs tricolores. "J'espère avoir une sélection en championnat d'Europe pour la fin de l'année."

Ce que j'aime c'est être dans le peloton, d'aller vite, quand ça frotte bien. On se fait pousser à l'intérieur, dans la rambarde...

Nils

Nils Belbeoc'h note : "L'esprit de compétition est assez haut car on est peu nombreux, tout le monde veut être au meilleur niveau pour réussir." 

Leur sport reste peu médiatisé, les jeunes doivent par exemple trouver des financements pour les compétitions à l'étranger. 

Le GROL compte environ 250 licenciés et devrait prochainement se doter d'une nouvelle structure d'entraînement. Dans la région, 400 patineurs sont engagés sur les championnats en Bretagne et en France. Sur les quatre départements, c'est dans les Côtes d'Armor et le Morbihan que la discipline se développe le plus. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport