VIDEO. Innovation : une maison en carton sans béton construite en moins d'une semaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par SG (avec Isabelle Rettig)

C'est la quatrième de ce type construite en France à ce jour. Dans le Morbihan, une maison osssature bois sans béton, isolées par des briques de carton recyclé, sortira de terre en moins d'une semaine. Une promesse écologique autant qu'économique pour les poriétaires Nicolas et Aurélie. Visite de chantier.

A la Vraie-Croix, près de Vannes, Nicolas et Aurélie donnent la main sur le chantier d'une maison de plain-pied aux allures contemporaines. Une maison ossature bois, dont on devine les larges ouvertures donnant sur la campagne environnante.


Ils sont les heureux propriétaires de cette maison qui, outre le bois, est isolée par des briques de carton très rigide, qu'ils encaissent dans l'ossature, au sol et au plafond.
Les 138 mètres carrés reposent sur des pieux métalliques vissés dans la roche.

"La maison respire, on n'a pas de remontée d'humidité par capillarité" explique Cédric Rocher, de la société Alvéobois. Les murs, comme le sol et le plafond, sont faits de panneaux de carton qu'il suffit d'aligner les uns a coté des autres, "comme des briques de Lego®", dans l'ossature.


Pas de dalle de béton, une ossature bois classique "qui n'a pas besoin de panneaux OSB, ce qui économise des matériaux", et donc une empreinte écologique particulièrement faible : c'est ce qui a séduit Nicolas et Aurélie.

"Ce qui revient en premier c'est pirouette cacahuète, les trois petits cochons" s'amuse Nicolas, "mais ce qui est intéressant c'est de voir le produit fini".


Une maison aux allures contemporaines "qui va avoir une performance énergétique importante, qui est entièrement recyclable, et qui ne laisse aucune trace si on la démonte" énumère Nicolas.

durée de la vidéo : 02min 17
Une maison en carton et sans béton dans le Morbihan. Isabelle Rettig. Stéphane Izad. ©FTV

800 euros le mètre carré

Le matériau, composé de couches alvéolées de carton recyclé, très rigide, qui forme un excellent isolant. "Il faut une douzaine d'heures au froid pour le traverser, contre trois ou quatre pour de la laine de verre classique" précise Cédric Rocher, "donc la maison chauffe le jour, et conserve de la chaleur toute la nuit".


En moins d'une semaine, la maison de 138m2 sera sortie de terre, pour un coût, hors finitions, de 800 euros le mètre carré.


La technique a déjà séduit des particuliers, mais aussi des entreprises. Les premiers bâtiments à étages devraient bientôt voir le jour.