VIDÉO. Auray : des montures de lunettes à base de coquillages

Des montures de lunettes à base de coquilles ou coquillages, c'est l'idée de Sandrine et Laurent. Ils en ont déjà produit 3000 paires, avec l'ambition de n'utiliser que des matières naturelles et recyclées. 

Une monture, tout en Saint-Jacques, créée par Sandrine et Laurent
Une monture, tout en Saint-Jacques, créée par Sandrine et Laurent © Emma Birski

Basés à Auray, Laurent et Sandrine ont décidé d'exploiter une ressource très présente en France et en Bretagne : les coquillages.


50 kilos de Saint-Jacques, pour une nouvelle collection de lunettes


Plusieurs fois par semaine, ils collectent les déchets des industriels, des petits producteurs  des propriétaires de cabanes à huîtres. "On ne ramasse rien sur la plage, c'est vraiment des déchets de consommation" précise Laurent. Répartis par couleur, les coquilles ou coquillages sont ensuite nettoyés puis réduits en poudre. Cette poudre leur sert alors de base pour la fabrication de montures de lunettes.

Les lunettes, pas un choix anodin : "On voulait créer un produit indispensable pour le bord de mer et on voulait faire ça différemment" ajoute Sandrine. Tous deux ont conjugué des aspirations personnelles. "Je voulais travailler un déchet" dit-elle, tandis que Laurent voulait un lien avec la gastronomie.  


Depuis leurs débuts, ils ont déjà transformé une tonne de coquillages. Certaines matières ne sont pas toujours simples, comme les homards. Leurs paires sont vendues sur leur site internet ou chez des opticiens. 

Et après les coquillages, ils ont décidé de valoriser...les pépins de raisins. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement