VIDEO. Découvrez le tout nouveau Port-Haliguen, une ville dans la ville au milieu des bateaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par SG
durée de la vidéo : 02min 17
BATEAUX. Une ville dans la ville pour les plaisanciers à Port-Haliguen ©FTV

C'est un évènement que l'on ne célèbre pas tous les jours en Bretagne. Après 5 ans de travaux, le nouveau Port-Haliguen a été inauguré en grande pompe. Un port qui va faciliter la vie des plaisanciers mais qui devrait aussi attirer un plus large public séduit par les nouvelles installations et les commerces.

C'est un port qui fait partie du paysage quiberonnais depuis 180 ans. Autour de son phare construit en 1856, Port Haliguen s'est peu a peu agrandi. le vieux de port de pêche s'est transformé pour accueillir les bateaux de plaisance dans les années 60 mais avant de s'assoupir.

Il y a une quinzaine d'années, le département et la compagnie des ports du Morbihan ont décidé de lui donner un nouveau souffle. 10 ans de réflexion, et 5 ans de travaux plus tard, Port Haliguen fait la fierté de David Lappartient, le président du conseil Départemental du Morbihan.

"Il était tout à fait nécessaire de le moderniser, d'abord pour l'usage portuaire mais également pour tous les gens qui travaillent autour, pour l'ensemble des commerces" a-t-il expliqué le jour de l'inauguration, le lundi 20 juin.  

Le port a été dragué, les quais et les pontons restaurés et 150 nouvelles places ont été créées.

Un bassin a flot a vu le jour, bordé d'une longue promenade qui relie le vieux port au nouveau. Une capitainerie et des sanitaires flambant neufs accueillent les plaisanciers, ainsi que des restaurants et des commerces liés a l'activité nautique.

"Les restaurants qui ont déjà ouvert sont très content de leur début de saison" constate Benoit, loueur de kite surf jusque là installé dans un containeur aménagé, "c'est très prometteur pour les activités nautiques qui sont à côté".

Port-Haliguen est le 3ème port du Morbihan en nombre de places, mais le premier en terme de nuitées.

Reportage : Isabelle Rettig / Stéphane Izad / Hélène Notat.