Municipales : en Bretagne, un appel pour la transition écologique lancé aux villes moyennes

Une douzaine de têtes de listes de gauche et écologistes pour les municipales en Bretagne ont lancé samedi à Lorient un appel en faveur des villes moyennes, à leur yeux "au coeur de la transition écologique".

Saint-Brieuc fait partie des villes à l'origine de l'initiative appelant les villes moyennes à une transition écologique.
Saint-Brieuc fait partie des villes à l'origine de l'initiative appelant les villes moyennes à une transition écologique. © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP
"Notre mobilisation s'inscrit dans le refus d'une Bretagne à deux vitesses où, à côté de territoires métropolitains qui concentrent la richesse et la population, d'autres territoires ruraux ou de villes moyennes s'affaiblissent", affirment les signataires.

La Bretagne est caractérisée par un réseau de villes moyennes "dont le poids dans l'économie régionale, en nombre d'habitants et d'emploi, est le plus élevé des régions de France métropolitaine", rappellent-ils.

Parmi les villes représentées dans cette initiative : Lorient, Auray, Guingamp, Quimper, Douarnenez, Lanester, Quimperlé, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dinan, Pontivy, Redon, Plérin, Plabennec, ainsi que trois communes de Loire-Atlantique, Chateaubriant, Chaumes-en-Retz et Vallet.

Les signataires insistent sur leur "détermination" à développer des politiques de transition écologique "à la hauteur des enjeux". Ils soulignent leur volonté "de mener ces politiques dans le cadre d'un renforcement de la cohésion de nos territoires et de la justice sociale, avec la priorité au maintien d'un service public de qualité (...), le souci d'une offre de logements suffisante à coûts maîtrisés, la lutte contre la précarité énergétique, un accès facilité à l'emploi pour les demandeurs précarisés".

Ils entendent mener ces politiques "en lien étroit avec le monde rural, en impulsion de projets alimentaires territoriaux qui favoriseront l'agriculture biologique et les circuits courts, et permettront le maintien d'un nombre important de paysans". 

Les candidats appellent enfin les élus des métropoles "à un dialogue approfondi sur la répartition de l'emploi, en particulier qualifié, entre les villes centres, villes moyennes et bourgs ruraux". Il s'agit de développer ces politiques "dans le cadre d'un contrat social renforcé, la lutte contre les exclusions et les fractures territoriales".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections