Nouvelle opération “repas gratuits” à Rennes 2 contre la précarité étudiante

Les étudiants mobilisés ont montré leur colère face à l'inaction du gouvernement. / © France 3 Bretagne
Les étudiants mobilisés ont montré leur colère face à l'inaction du gouvernement. / © France 3 Bretagne

Ce mardi 26 novembre, des étudiants de deux syndicats de l'université Rennes 2 ont bloqué les caisses du restaurant universitaire Le Métronome. Une opération "repas gratuits" qui s'inscrit dans une mobilisation nationale. 

Par C.B.

Les étudiants de Rennes 2 ont pu profiter d'un nouveau repas gratuit ce mardi 26 novembre. Deux semaines après leur premier coup d'essai, les étudiants des syndicats Solidaires et L'Armée de Dumbledore ont renouvelé leur opération "repas gratuits" au restaurant universitaire Le Métronome.

Une trentaine d'étudiants se sont retrouvés pour bloquer les caisses du restaurant dès 11h30, permettant à tous leurs camarades de déjeuner gratuitement. 
 
Ils étaient une trentaine dans le restaurant pour bloquer les caisses. / © France 3 Bretagne
Ils étaient une trentaine dans le restaurant pour bloquer les caisses. / © France 3 Bretagne
 

Une action symbole

Cette action coup de poing voulait montrer directement la mobilisation des étudiants contre la précarité. En plus du seul restaurant universitaire, l'ensemble des points de restauration du campus ont vu les systèmes de paiement bloqués. La direction de l'université ne semble pas avoir empêché les personnels de distribuer les repas.

La précarité étudiante a poussé un étudiant lyonnais de 22 ans à s'immoler le 8 novembre dernier, alors que sa bourse lui avait été coupée par le Crous. 
Depuis, l'ensemble des universités françaises est touché par des mouvements d'étudiants manifestant leur colère face à cette situation. Ils demandent à ce que le gouvernement prenne des mesures pour soutenir les étudiants en difficulté. La ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé la création d’une ligne téléphonique d'ici la fin 2019. 

Suite à l'opération de blocage de midi, les syndicats ont appelé à manifester dans Rennes pour faire valoir leurs revendications.
 
 

Nos équipes empêchées de travailler

Toutefois, notre équipe de France 3 Bretagne envoyée couvrir la journée de mobilisation n'a pas pu continuer de travailler pendant la manifestation.

Après le départ du cortège, elle a été prise à partie par des manifestants. Ces derniers ont empêché notre journaliste de filmer avec sa caméra, et sommé notre équipe de "se casser"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus