Nouvelles interdictions de pêche à pied : où est-il encore possible de ramasser des coquillages en Bretagne ? [CARTE]

Mauvaise nouvelle à la veille d'un week-end annoncé estival : le ramassage de certains coquillages est interdit sur 24 plages bretonnes et déconseillé sur plus d'une trentaine d’autres. Découvrez où il est encore possible de pêcher à pied sur une carte interactive.

Pêche à pied sur l'Ile-Tudy, septembre 2019
Pêche à pied sur l'Ile-Tudy, septembre 2019 © Muriel Le Morvan/France Télévisions

Météo France annonce un week-end digne d'une fin juin avec un grand soleil et des températures pouvant dépasser les 20° samedi après-midi. Alors même si les coefficients de marées resteront inférieurs à 100 (111 mercredi 28 avril), vous serez sans doute nombreux à profiter de ces derniers jours de vacances pour sortir pêcher à pied... si toutefois vous avez la chance de ne pas résider à plus de 10 kilomètres de la côte.

500 000 pêcheurs à pied en Bretagne

Rappelons que la Bretagne compte quelque 500 000 pêcheurs à pied amateurs et 2470 km de côtes.

Mais attention ! La liste des plages et portions du littoral où il est déconseillé voire interdit de ramasser les coquillages vient encore de s'allonger.

Le beau temps favorise les contaminations

Dernier en date : cet arrêté préfectoral pris dans le Morbihan qui interdit la pêche, le ramassage, le stockage et la consommation de tous les coquillages sur le littoral de Damgan (côté océan) et de l'estuaire de la Vilaine (baie de Kervoyal ; étier de Billiers, embouchure de la Vilaine - Le Branzais, baie de Vilaine - Le Halguen). En cause, une "contamination de l’eau de mer et des coquillages par des toxines lipophiles phytoplanctoniques (algues phytoplanctoniques se développant dans des conditions météorologiques favorables)".

Laisser les coquillages au repos

Au total, nous avons dénombré 24 plages sur lesquelles le ramassage est interdit et 34 où il est vivement déconseillé. Prolifération d'algues toxiques, contaminations bactériennes et aussi nécessité de laisser au repos des gisements de coquilages (palourdes et coques) le temps de la reproduction et afin de protéger la ressource sur ces gisments. C'est par exemple le cas du côté de l'Ile Tudy (Finistère) jusqu'au 30 avril ainsi que dans la baie de Saint-Brieuc (le Valais).

Une trentaine de plages et sites autorisés

Mais que les amateurs de pêche à pied se rassurent, une trentaine de plages restent ouvertes au ramassage sous condition de respecter les tailles et quantités indiquées.

Pour ne risquer ni gastro ni amende, l'Agence Régionale de Santé Bretagne met en ligne commune par commune, site par site, une carte interactive actualisée via son site pêche à pied responsable. Pour la consulter : cliquez ici.

 

Etat des lieux des consignes de pêche à pied en Bretagne le 23 avril 2021.
Etat des lieux des consignes de pêche à pied en Bretagne le 23 avril 2021. © ARS Bretagne, Ifremer, Agence de l'eau Loire - Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement santé société consommation économie pêche