Open d'Australie : La Bretonne Clara Burel battue en finale des juniors

Clara Burel lors de la finale de l'Open Australie / © Greg Wood / AFP
Clara Burel lors de la finale de l'Open Australie / © Greg Wood / AFP

Très joli parcours pour la jeune Bretonne Clara Burel, finalement battue samedi en finale du tournoi juniors de l'Open d'Australie par la Taïwanaise Liang En Shuo en deux sets 6-3, 6-4.

Par Krystell Veillard

La jeune fille originaire de Perros-Guirec, âgée de seize ans, était la première française en finale des juniors à Melbourne depuis Virginie Razzano en 1999. Après un parcours sans faute, la joueuse, 33ème mondiale chez les juniors, est tombée en finale face à la solide et habile Taïwanaise Liang En Shuo, tête de série numéro deux. Le Bretonne s'incline ainsi en deux sets 6-3, 6-4.


A nos confrères de l'Equipe elle a ainsi déclaré a l'issue du match : « La chaleur m'a beaucoup gênée et, avec le stress, j'étais vite essoufflée, je n'arrivais pas à respirer, même si physiquement mon adversaire n'était pas bien non plus, elle a mieux géré que moi. Elle était plus solide, elle contre très bien, trouve de belles zones et je n'ai pas réussi à la faire douter » a t-elle résumé, après être restée de longues secondes cachées sous sa serviette après la balle de match.

« C'est forcément beaucoup de déception mais je vais essayer de ne retenir que le positif, c'est-à-dire avoir fait des bons matches, battu de bonnes filles et atteint la finale. C'était une semaine top, avec plein de nouvelles émotions. Je pense que je vais réussir à analyser à froid tout ce que j'ai fait, pour repartir au travail. C'est encourageant, ça me permet de voir où j'en suis. Maintenant je vais me tourner beaucoup plus vers les tournois pro mais je disputerai évidemment Roland-Garros juniors. »

Clara Burel, dont les parents vivent à Louannec, à proximité de Perros-Guirec, a découvert le tennis dans les Côtes d'Armer. Mais dès l'âge de 13 ans, elle intègre l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance), à Paris. Elle va parfaire son apprentissage au Centre national d'entraînement, près de Roland-Garros, où elle a d'ailleurs débuté l'année dernière en Grand Chelem chez les juniors. Elle y sera éliminé dès le premier tour. Mais son parcours dans le tournoi Australien apporte de nouveaux espoirs au tennis féminin tricolore.

Sur le même sujet

Lignes ferroviaires gérées par une entreprise privée : en Bretagne, on connaît déjà

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés