Des pêcheurs nus de janvier à décembre, un projet de calendrier pour valoriser la filière

Les pêcheurs ont attiré l'oeil cette année, spécialement quand ils étaient nus. L'association Pleine Mer veut profiter de cette enthousiasme et lance un appel à contribution. Objectif ? Editer un calendrier de pêcheurs à poil. La vente servira la cause de la pêche durable. 

"En 2020, quand on fait le buzz, c'était quand les pêcheurs étaient à poil." Thibaut Josse, de l'association Pleine Mer dresse un constat amusé. L'année précédente a effectivement suscité les réactions et les émois. Les pêcheurs ne sont pas du genre à jouer les anguilles et s'il faut se dénuder pour la cause, ils y vont. "En septembre, nous avons fait une manifestation contre un chalutier géant. Nous étions en direct à la télévision et là on s'est mis nus, sur le port de Concarneau, avec une banderole. C'est devenu viral." 

En fin d'année, c'était Tomy, le pêcheur de coquilles Saint-Jacques de Saint-Malo qui affolait les réseaux sociaux, à l'oeuvre, torse nu. 


Des pêcheurs nus de janvier à décembre, un appel à contribution


L'association Pleine Mer lance donc un appel. Elle veut éditer un calendrier de pêcheurs à poil. 


"Il faut envoyer sa photo. C'est ensuite la communauté qui va décider, voter via Facebook ou Instagram. Notre idée c'est de valoriser la pêche durable, les circuits courts et la vente directe. Avec chaque photo, on racontera l'histoire de la personne qui est dessus", précise Thibaut Josse. 

Le calendrier devrait sortir en février, avec un prix compris entre 10 et 15 euros. Les bénéfices de la vente vont servir à améliorer l'affichage des étals de ventes directes, sur les quais. "On réfléchit aussi à verser 1 euro aux sauveteurs en mer, qui sont importants aussi par rapport à notre activité." 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité