Saint-Malo. Tomy, le pêcheur malouin, torse nu sur France 2, affole Twitter. Sa réaction

Voici l'histoire d'un tweet devenu viral et qui a fait de Tomy, un pêcheur malouin, la star d'un jour. Ce mercedi midi, France 2 tweete un extrait de reportage sur la pêche à la coquille Saint-Jacques. La scène montre Tomy, torse nu, alors qu'il fait 8 degrés. C'est alors, que tout s'emballe.

La vidéo de ce tweet de France 2 est issue de l'émission "13h15 le samedi". Le magazine, à l'approche de Noël, est allé "à la rencontre de celles et ceux, qui en baie de Saint-Malo, remplissent nos assiettes en ces temps de fête."

Dans cette vidéo de 3 minutes, on y voit donc Tomy, un pêcheur plongeur de coquilles Saint-Jacques. Il est 8h du matin et il fait 8 degrés. Pour autant, Tomy est torse nu, à travailler les bras dans l'eau glacée.

Dans cette séquence, au-delà de son travail, qui de toute évidence le passionne, Tomy laisse apparaître une musculature, qui elle passionne les twittos, qui multiplient les "like" et les commentaires.

Comme cela lui arrive de temps en temps, la twittosphère s'emballe très rapidement. Le prénom Tomy devient même un hashtag, #Tomy, qui là aussi, très vite, s'impose comme l'une des plus grosses tendances de la journée sur le réseau social en France.

La gente féminine n'est pas la dernière à s'enflammer et à commenter.

 

"Ça m'a fait sourire", Tomy

 

France 2 remarque également l'engouement pour son pêcheur plongeur de Saint-Jacques.


De son côté, à Saint-Malo, Tomy commence à recevoir sur son portable toute une flopée de textos et de messages de ses "potes". Il découvre alors le déchaînement provoqué par la vidéo. Contacté ce soir, il nous avoue sa surprise, lui qui n'a pas de compte Twitter. 

Je ne m'attendais pas du tout à cela.

Tomy

Et de préciser que le journaliste à l'origine du reportage l'a joint pour lui témoigner de son grand étonnement. Une surprise d'autant plus grande, que suite à l'émission diffusée samedi dernier, le 19 décembre, Tomy n'avait eu que quelques retours sur la qualité de son travail mais aucun pour sa tenue.

Face à cette "notoriété", sans doute éphémère, Tomy cherche à positiver. Surtout vis-à-vis de son travail de cueilleur de Saint-Jacques à la main : "Je ne regrette pas du tout d'avoir participé à ce reportage car au-delà d'être apparu tout naturellement torse nu, je crois que l'on a pu démontrer qu'il y avait une alternative durable à la pêche et que c'est avant tout cela l'objectif du reportage."

Il se réjouit même que le tweet et donc la vidéo ait été remarqués par le ministère de la mer.


Et quant à savoir ce que Tomy pense de l'émoi qu'il a provoqué avec sa musculature auprès des twittos, il répond : "Si cela peut donner le sourire aux femmes pour cette fin d'année particulière, pourquoi pas" et de préciser aussitôt, un sourire dans la voix, "qu'elles ne s'emballent pas. Je précise que j'ai une femme."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite réseaux sociaux société télévision médias internet économie