Plusieurs restrictions de déplacements de supporters pour les 32èmes de finale de Coupe de France

Les supporters des merlus au Moustoir / © Nicolas Créach PHOTOPQR LE TELEGRAMME MAXPPP
Les supporters des merlus au Moustoir / © Nicolas Créach PHOTOPQR LE TELEGRAMME MAXPPP

Rennes - Amiens ; Saint-Brieuc - Gonfreville ; Lorient - Brest et Guichen - Caen : voici les quatre trente-deuxièmes de finale de Coupe de France impliquant des clubs bretons. Ces deux derniers matchs sont concernés par des restrictions de déplacements des supporters, au grand dam de ces derniers.

Par Jeremy Armand

Le tirage des 32èmes de finale de Coupe de France a réservé aux supporters un derby breton, entre le FC Lorient et le Stade Brestois, ce dimanche 5 janvier.
Une affiche alléchante, mais considérée par la préfecture du Morbihan comme un "match à risques".

Par conséquent, le préfet du Morbihan a pris un arrêté le 30 décembre 2019 qui limite l'accès au stade du Moustoir, aussi appelé Yves-Allainmat de Lorient, pour les supporters brestois : "toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du Stade Brestois 29 ou se comportant comme tel" n'aura accès au stade le dimanche 5 janvier que jusqu'à 13h, c'est à dire 1h15 avant le match, et devra quitter le stade dans un délai d'1h après la rencontre.

Par ailleurs, du samedi 4 janvier à 13h jusqu'au dimanche 5 janvier à 13h, l'arrêté interdit leur circulation et stationnement dans le secteur hypercentre de la ville, indiqué sur cette carte.
 
secteur concerné par l'arrêté préfectoral / © Préfecture du Morbihan
secteur concerné par l'arrêté préfectoral / © Préfecture du Morbihan


Des entraves à la liberté de circulation que déplorent des supporters brestois sur Twitter.


La rencontre Guichen - Caen également concernée

Même courroux des supporters caennais lorsqu'ils ont découvert l'arrêté pris par la préfecture d'Ile-et-Vilaine pour la rencontre qui oppose le FC Guichen au Stade Malherbe de Caen. Le match se déroule ce samedi 4 janvier à 13h à Rennes, au stade du Commandant-Bougouin, car le stade des Guichenais n'a pas été jugé aux normes.

Dans son arrêté, la préfecture d'Ile-et-Vilaine justifie les restrictions de déplacement frappant les supporters caeannais par "l'antagonisme qui oppose, depuis plusieurs années, les ultras caennais à leurs homologues rennais".

Dans le détail, l'arrêté interdit le déplacement "des supporters du Stade Malherbe de Caen ou se comportant comme tel" dans le secteur du centre-ville de Rennes le samedi 4 janvier de 8h00 à 23h00. Seul le déplacement en bus est autorisé pour cette rencontre, l'arrêté prévoit un point de rendez-vous obligatoire pour les supporters caennais se rendant au match en transports collectifs.

Des décisions qui ont suscité la consternation de certains supporters caennais sur les réseaux sociaux.

 


 

Sur le même sujet

Les + Lus