Près de Carhaix, 73 animaux maltraités sauvés par l'association Stéphane Lamart

Alertés par une association locale, les membres de l'association Stéphane Lamart se sont rendus à Saint-Hernin, près de Carhaix, pour venir en aide à ces animaux. L'hospitalisation de la propriétaire en est la cause, les animaux étaient livrés à eux-même dans une situation déplorable.

La situation sur place est dramatique. Les 73 animaux domestiques de cette ferme, répartie sur sept hectares, ne peuvent subvenir seuls à leurs besoins.
Alertés par les riverains et une association locale, les membres de l'association Stéphane Lamart ont décidé de prendre la situation en main. Ils recherchent désormais des familles d'accueil pour ces animaux en souffrance.
 

Dépôt d’une plainte pour acte de cruauté

L'association, en présence de son directeur Stéphane Lamart, est consternée par les découverte sur place. Elle a décidé de déposer plainte "pour actes de cruauté par abandon" contre la propriétaire, même si la situation ne semble pas avoir été provoquée volontairement.

Suite à cela, le parquet de Brest a permis à l'association Stéphane Lamart d'intervenir en lui délivrant une "réquisition judiciaire". De cette façon, la justice habilite les membres à intervenir sur cette propriété privée. Ils sont accompagnés par les gendarmes de la communauté de brigades de Carhaix-Huelgoat.
 
Malgré des bâtiments en bon état et aux normes, les animaux étaient dans un état sanitaire catastrophique. "Nous avons malheureusement trouvés plusieurs animaux décédés : des cochons vietnamiens, un poney, un lapin mort de faim..." se désole Stéphane Lamart, président de l'association homonyme.

La dizaine d'équidés sur place n'ont pas été parés depuis bien longtemps. "Leurs sabots étaient en forme de babouche, ce qui prouve que l'abandon ne date pas d'hier. Nous avons fait appel à plusieurs maréchaux-ferrants pour leur venir en aide, et leur permettre de remarcher sur leurs quatre pattes."
 
 
L'hospitalisation de la propriétaire des animaux semble avoir causé l'abandon. Fragilisée psychologiquement par le décès de sa mère, semble-t-il.

En Bretagne, l'association Stéphane Lamart dispose d'une propriété de 3 hectares, léguée par une dame de son vivant. Elle lui permet d'accueillir les animaux dans le besoin. Chaque année, elle intervient plusieurs fois sur ce genre de situation.