Prêtres enlevés à Haïti : l’ancien curé de Plœuc-L’Hermitage Joël Thomas fait aussi partie des personnes kidnappées

Onze jours après leur enlèvement, toujours pas de nouvelles des personnes kidnappées à Haïti. Parmi elles, deux Français, le missionnaire breton Michel Briand et la soeur Agnès Bordeau. Mais dans le groupe figure aussi un prêtre haïtien ayant exercé en Bretagne, Joël Thomas. 

Le père Joël Thomas, ancien curé de Plœuc-L'Hermitage
Le père Joël Thomas, ancien curé de Plœuc-L'Hermitage © DR/ Société des prêtres de Saint-Jacques

C’est l’hebdomadaire Le Penthièvre qui relève l’information. Parmi les personnes enlevées le 11 avril à Haïti, figure aussi l’ancien curé de Plœuc-L’Hermitage dans les Côtes-d'Armor. 

Le père Joël Thomas est de nationalité haïtienne. Comme le missionnaire breton Michel Briand, également kidnappé, il est membre de la Société des Prêtres de Saint-Jacques, basée à Guiclan dans le Finistère, qui précise qu'il a été "vicaire puis curé de la paroisse costarmoricaine entre 2006 et 2010". Avant d'aller exercer d’autre missions à l’étranger et de rentrer au pays.  

Le 11 avril, le père Joël Thomas figurait donc dans le groupe de dix personnes enlevées près de Port au Prince.

Avec lui, sept autres Haïtiens et deux Français, le père Michel Briand, originaire de Messac en Ille-et-Vilaine, et la sœur Agnès Bordeau, membre de la congrégation de la Providence, dans le Maine-et-Loire

Depuis, une seule personne a été libérée, la mère d’un jeune curé de Port-au-Prince.

La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé "400 Mawozo", d'être à l'origine de cet enlèvement. Les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers religion société