Messac. Le frère du prêtre breton enlevé à Haïti est inquiet, mais peu surpris

Eugène Briand est le grand frère de Michel Briand, ce curé enlevé avec six autres religieux dimanche à Haïti. Il se dit peu surpris par ce terrible enlèvement. Son frère est un homme "engagé", qui a toujours été au service des Haïtiens et qui a déjà subi des violences par le passé. 

Eugène, le frère aîné de Michel Briand est inquiet et se demande quelle tournure cela va prendre
Eugène, le frère aîné de Michel Briand est inquiet et se demande quelle tournure cela va prendre © France Télévisions / J.M. Piron

"On savait que le chemin qu’il prenait, pouvait lui nuire", explique Eugène Briand, l'aîné du père Michel Briand, enlevé avec six autres religieux ce dimanche à Haiti. Toute la famille avait conscience du risque, lui aussi d'ailleurs. "On lui a fait part de notre inquiétude bien des fois. Il n'était pas rassuré non plus. "

En 2015 par exemple, il a été blessé par balles dans une rue de Port-au-Prince, alors qu'il sortait d'une banque. Il est rentré en Bretagne pour se faire soigner et est reparti sur l'île. Son frère parle d'un autre jour où des coups de feu ont été tirés en direction de son habitation. Heureusement, il avait quitté les lieux avant la fusillade.

 

"Michel n'était pas rassuré" témoigne Eugène, le frère du père Michel Briand, prêtre enlevé à Haïti

 

Michel Briand, né en 1954 à Messac (Ille-et-Vilaine) et ordonné prêtre à Rennes en 1985, a tout donné pour Haïti et ses habitants. Son frère est allé lui rendre visite pendant 2 mois en 2001, avec son épouse. Il se souvient qu'il était au service des habitants, mais que tout le monde ne partageait pas ses convictions. "Il a construit des installations d’eau partout dans la campagne (...) il faisait ça dans l’intérêt de la population qui était là-bas. Mais ça ne plaisait pas à tout le monde. "

"Mon frère a toujours été droit dans ses bottes, il a toujours servi les autres. C’est son esprit. Il essayait de dénoncer les malhonnêtetés adroitement sans choquer, mais ça prenait  parfois, des tournures qu’il n’arrivait pas à contrôler", explique Eugène Briand, ébranlé par l'enlèvement de son frère. 

C’est incroyable de voir tout ce qu’il a fait pour ce pays (...) et de voir qu’il tombe dans une situation comme celle-ci. Moi ça me dépasse

Eugène Briand, frère de Michel Briand

 

Le frère Michel Briand, enlevé ce dimanche 11 avril 2021 à Haïti, avec 6 autres religieux et religieuses.
Le frère Michel Briand, enlevé ce dimanche 11 avril 2021 à Haïti, avec 6 autres religieux et religieuses. © DR


Servir les autres, avant tout

Son pays, c'était devenu Haïti. "Son bonheur, c'est de travailler pour tous ces gens-là, explique son frère. C’est plus fort que tout le reste. Servir les autres, c’est sa façon d’être. C’est curieux, mais c’est comme ça." Eugène et sa femme parlent d'un très grand humaniste et ne cachent pas leur inquiétude : "on se demande quelle tournure ça va prendre. Est-ce que ça va être dramatique ? On ne sait pas, on ne sait rien. "

Ils attendent des nouvelles par téléphone, pas par internet, ils n'ont pas de connexion, car ils habitent en zone blanche, à Messac, près du lieu-dit La Providence où Michel Briand est né et a grandi. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société humanitaire international monde