Régionales en Bretagne : le grand débat ce mercredi à 22 h 50

collage des photos officielles des candidats participants au débat / © F3
collage des photos officielles des candidats participants au débat / © F3

L'absence de JY Le Drian, énergie, transport, identité… c'est le seul moment de la campagne où les cinq principales listes en lice pour les élections régionales en Bretagne seront autour d'une table. Un débat de plus d’une heure sur nos antennes. 

Par Stéphane Grammont

Elles sont créditées de plus de 5 % dans les sondages, et ont également réalisé un score de plus de 5 % dans les derniers scrutins. Pour cela, elles font figure de « principales » listes. Marc le Fur (le choix de la Bretagne), Loig Chesnais-Girard (Avec Jean-Yves le Drian), Christian Troadec (Oui la Bretagne !), Gilles Pennelle (Avec Marine le Pen) et René Louail (Une autre voie) seront autour de la table pour ce débat animé par Robin Durand et Antony Masteau.


Le débat en streaming à 17h45

Le débat est enregistré dans les conditions du direct à 15h30. IL est diffusé une première fois en streaming à 17h45, puis sur notre antenne à 22h50, puis bien sûr en replay.
En direct sur France 3 Bretagne

Des questions pour l’avenir


Un président à 100 % ?
Jean-Yves Le Drian a évoqué une question de calendrier, les questions au gouvernement, pour justifier son absence au seul débat de la campagne. Loig Chesnais Girard, qui le remplace, devra répondre aux interrogations que cela suscite. La région doit-elle être présidée par un « intérim » alors que la tête de liste, Jean-Yves Le Drian, a annoncé qu’il resterait ministre de la Défense même s’il était élu ?

La Bretagne, un territoire fracturé ?
Le territoire se déséquilibre entre l’est, l'Ille-et-Vilaine et la métropole rennaise et l'Ouest, la pointe Finistère, enclavée. La RN 164 doit désenclaver le centre-Bretagne, délaissé par les industries et les services. Mais son passage a 2x2 voies n’avance que trop lentement, tandis que la LGV entre Paris et Rennes, risque d'aggraver cette fracture.

La Bretagne, un territoire en crise ?
La fermeture d’abattoirs, la crise de la filière agro-alimentaire, de l’automobile, ce sont les piliers de l’industrie bretonne qui aujourd’hui sont fragilisés. Alors que la Bretagne était relativement protégée, elle est confrontée depuis quelques années à la « désindustrialisation ».

Bretagne : des énergies à libérer ?
Par quoi remplacer les industries déclinantes. La « Glaz économie », tournée vers les énergies vertes, les services aux seniors, les domaines de la santé et du numérique sont-ils une alternative ?

Bretagne, une identité malmenée ?
Le Sénat a refusé de modifier la constitution pour appliquer la charte européenne des langues régionales. La question de la Bretagne à cinq départements reste lettre morte. Quant au nombre de locuteurs breton et gallo, il diminue d'année en année. L'identité bretonne est-elle en voie de disparition ?

A lire aussi

Sur le même sujet

Émotion à Trédion, où réside la famille d'Arnaud Beltrame, le gendarme mort en héros à Trèbes

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés