Réouverture des déchetteries bretonnes : pas facile de s’y retrouver !

Fermées depuis le 16 mars, de nombreuses déchetteries bretonnes vont être à nouveau accessibles aux particuliers avant le 11 mai… Certaines le sont déjà, notamment dans le Finistère. Mais attention, chacun a fixé ses règles.  Voici quelques éléments pour vous aider à y voir plus clair !
 
Les règles d'accueil et d'ouverture des déchèteries de Bretagne diffèrent selon les endroits
Les règles d'accueil et d'ouverture des déchèteries de Bretagne diffèrent selon les endroits © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Dès le 18 avril, la préfecture du Finistère a devancé ses homologues bretons, en concertation avec les associations des maires du département, annonçant la réouverture progressive des déchetteries. Ainsi du côté de Quimper, l’accès a été possible dès le 22 avril et à Brest à partir du 24 avril.

Mais l’arrêté préfectoral a fixé des conditions strictes : un accès uniquement pour les véhicules motorisés et surtout en fonction de la plaque d’immatriculation, le dernier chiffre devant correspondre au dernier chiffre du jour. Une plaque finissant par un 2 permet à son propriétaire de se rendre à la déchetterie le 2, 12 et 22 du mois. 

Le Morbihan suit le même principe


C’est la même règle qui vient d’être édictée par la préfecture du Morbihan. À partir du 4 mai, les particuliers pourront se présenter devant les grilles des déchetteries, munis également de leur attestation de déplacement (cocher la case « déplacement première nécessité ») ainsi que d’un justificatif de résidence.
  

Pas de règle unique dans les Côtes d’Armor et l’Ille et Vilaine... difficile de s’y retrouver


En revanche, pas de lignes générales dans les Côtes d’Armor et en Ille-et-Vilaine. Chaque syndicat fixe ses propres conditions de réouverture. Si vous habitez ces départements, il est donc impératif de vous reporter au site de votre communauté de communes pour vous assurer de ce qui est possible ou pas, près de chez vous. 


Parfois les déchets verts seulement autorisés


Saint-Brieuc Armor Agglomération a ainsi permis un retour des dépôts depuis le 27 avril, mais uniquement de déchets verts. Une restriction également appliquée du côté de Guingamp-Paimpol Agglomération, de Saint-Malo, ou de Vitré, pour leur première semaine de reprise à partir du 4 mai. Dans le pays de Redon, vous pourrez déposer également des gravats, des cartons et du tout venant. Pour le reste, globalement, il faudra patienter jusqu’au 11 mai.

La plaque d’immatriculation, critère majeur


Outre la nature des déchets acceptés, les règles d’accès sont assez variables. La plaque d’immatriculation est un critère très utilisé, mais chacun l’a adapté. Si le dernier chiffre fait référence dans le Finistère ou le Morbihan, d’autres ont établis des lignes plus ou moins faciles.

Saint-Brieuc Armor Agglomération n’autorise que les véhicules aux immatriculations paires les jours pairs, et (vous l’aurez compris) les immatriculations impaires les jours impairs. 
Redon autorise les véhicules se terminant par un 3 ou un 4 le 4 mai, un 5 ou un 6 le 6 mai, un 7 ou un 8 le 7 mai…
 

Des réservations sur internet dans le pays de Vitré ou du côté de Guingamp-Paimpol


Par ailleurs, certaines déchetteries ne seront accessibles que sur rendez-vous, à partir de site de réservations sur internet. C’est le cas de Guingamp-Paimpol. Vous pourrez choisir votre créneau dès le 4 mai 10h. Sachez qu’il faudra également vous munir d’une pièce d’identité. Et surtout vous serez limités à des dépôts de 2m3.

Même fonctionnement dans le pays de Vitré, les réservations sont d’ores et déjà ouvertes. Vous devrez présenter votre justificatif, votre attestation de déplacement et votre carte d’accès à la déchetterie.

En revanche, autre politique pour l’accès aux 5 sites autour de Saint-Malo. Là, pas de réservation obligatoire, ni de plaque d’immatriculation identifiée. Tous les habitants des 18 communes de l’agglomération sont les bienvenus. Il leur faudra seulement s’armer de patience en cas d’affluence !

Ceux qui ne réouvriront pas avant le 11 mai…


Rennes Métropole, comme Dinan Agglomération ou Lannion-Trégor communauté n’ont eux pas prévu de réouverture anticipée avant la fin du confinement. 

À noter que cela n’autorise pas à laisser des encombrants dans la nature, sur les trottoirs ou devant la grille des déchetteries… Vous risquez alors 1500 euros d’amende et même la confiscation de votre véhicule. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques société déchets ménagers environnement