• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Accueil triomphal des agriculteurs bretons

Les slogans ont fleuri divers et variés, sur les tracteurs à Paris / © Sylvaine Salliou - France 3 Bretagne
Les slogans ont fleuri divers et variés, sur les tracteurs à Paris / © Sylvaine Salliou - France 3 Bretagne

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies vendredi soir sur le pont de Morlaix, avec 147 tracteurs, pour fêter le retour des éleveurs du Finistère qui sont allés défendre leur cause à Paris jeudi. D'autres personnes sont venues saluer les agriculteurs des autres départements, à Rennes.

Par S.Salliou (avec l'AFP)

Peu avant 20h30 les premiers soutiens des agriculteurs ont pris place sur le pont qui a été fermé à la circulation. Une déviation a été mise en place. La RN12 est restée bloquée jusqu'à minuit, selon le Centre régional d'information et de coordination routière.

Une centaine de tracteurs pour accueillir le convoi

Selon la préfecture de Bretagne une centaine de tracteurs a attendu le convoi de retour de Paris. Plusieurs soutiens brandissaient des drapeaux bretons pour les accueillir, à grand renfort de cornes de brume. Vers 22h00, une fois les derniers éleveurs de retour de Paris arrivés, un total de 147 tracteurs étaient présents sur le pont, selon la préfecture. Plusieurs centaines de personnes étaient réunies sur place, dans une ambiance familiale avec barbecues et musique. 

D'autres personnes sont venues soutenir les agriculteurs à Rennes. Elles étaient sur des ponts avec des drapeaux. Bruno Calle, agriculteur à Arzal s'est dit ému par cet élan de solidarité : "ça fait chaud au coeur, on revient de 3 jours de voyage en tracteur vers Paris, on est content de voir que la population nous soutient." Un bouchon d'au moins 20 kilomètres a été provoqué par le retour des agriculteurs sur l'axe entre Rennes et Ploërmel. Quelques dizaines de tracteurs ont provoqué une énorme bouchon entre Rennes et Ploërmel. 

Retour difficile

Les éleveurs finistériens ont quitté Paris, comme les autres après leur rassemblement place de la Nation. Ils faisaient partie des plus de 1 500 tracteurs et des milliers d'agriculteurs venus à Paris, jeudi pour exprimer leur désarroi face à la chute constante de leurs revenus. Ils étaient partis de la pointe du Finistère Nord mardi. Le gouvernement leur a annoncé de nouvelles aides, mais n'a pas convaincu.


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus