Réveillon du Nouvel An : la fête sous contrainte

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Serrano
"feu d'artifices de fleurs" proposé par Régis Blanrue, mélange de fleurs coupées, de vidéos et de sons.
"feu d'artifices de fleurs" proposé par Régis Blanrue, mélange de fleurs coupées, de vidéos et de sons. © Géraldine Dreyer/France Télévisions

Face à la cinquième vague de Covid-19 les contraintes se mutiplient. Les dernières mesures gouvernementales s'appliqueront au 3 janvier. Mais déjà pour le réveillon du 31 décembre les préfectures des départements bretons balisent les festivités.

Spectacles pyrotechniques et bals populaires annulés, boîtes de nuit fermées, course au test, la fête traditionnelle célébrant l'arrivée de la nouvelle année aura cette fois encore une drôle de tête.

Les mesures prises par les préfectures bretonnes

Face à la nouvelle vague de contamination par le variant omicron, les nouvelles mesures annoncées par le Gouvernement seront applicables dès le 3 janvier 2022.

Mais dès le réveillon de ce 31 décembre, chacune des quatre préfectures bretonnes a pris une série d'arrêtés visant à encadrer les festivités : la vente, l’achat, le transport et l’utilisation des artifices de divertissement des catégories F2 à F4 sont interdits, ainsi que la consommation de boissons alcoolisées sur la voie publique.

Les free-parties interdites aussi

Comme à la veille de chaque week-end depuis l'été, les préfets du Morbihan, du Finistère, des Côtes d'Armor et d'Ille-et-Vilaine ont aussi publié des arrêtés interdisant les "rassemblements festifs à caractère musical" et "la circulation de tout véhicule transportant du matériel « sound system »".

Les représentants de l'Etat nous souhaitent un bon, et prudent réveillon.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.