• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Samantha Davies : “J'suis super dégoûtée mais contente de ne pas avoir coulé !”

Samantha Davies accueillie à Lorient par Jérémie Beyou et Romain Attanasio, le 8 nov 2018. / © S. Izad / F3Bretgane
Samantha Davies accueillie à Lorient par Jérémie Beyou et Romain Attanasio, le 8 nov 2018. / © S. Izad / F3Bretgane

De retour à Lorient jeudi après-midi, Samantha Davies nous a livré ses sentiments. Elle est évidemment très déçue de finir si vite cette première Route du Rhum à bord d'Initiatives Cœur, mais aussi contente d'avoir détecté le problème à temps. 

 

Par Valérie Chopin


Même quand cela ne va pas, Samantha garde le sourire. Mais ceux qui la connaissent détectent quand même sur son visage une tension inhabituelle. Quoi de plus normal ? La Britannique a été contrainte d'abandonner après seulement quatre petits jours de compétition. Sa première Route du Rhum s'achève beaucoup trop rapidement : "J'suis super déçue, super dégoûtée, reconnaît Samantha Davies. Cette Route du Rhum m'échappe !"

Alors que son bateau s'approche du port de Lorient, la skipper d'Initiatives Cœur revient sur le choix qu'elle a dû faire : "J'entendais le bruit du carbone du cisaille. Un bruit que je connais déjà, explique-t-elle. Je n'avais pas d'autres choix que de faire demi-tour !"

 


"J'aurais pu couler !"


Malmené par des conditions de mer particulièrement rudes, la coque de son Imoca a commencé à prendre l'eau, victime d'un délaminage. Positive de nature, Samantha tente de relativiser : "J'aurais pu couler ! Donc j'suis heureuse d'avoir détecter le problème à temps ! Et jusqu'à ce moment-là, c'était vraiment sympa !"

Alors la faute à quoi ? Les conditions météo trop éprouvantes pour son bateau ? "C'est un bateau qui ne cesse d'évoluer, explique Samantha. On y a ajouté des foils pour gagner en vitesse, mais cela lui rajoute de la puissance. J'pense qu'il faut qu'on le renforce un petit peu plus !"

De retour à terre, son compagnon Romain Attanasio et Jérémie Beyou, autre concurrent de la classe Imoca contraints tous les deux de faire escale pour réparer, sont venus saluer l'une des six concurrentes de cette 11ème édition de la Route du Rhum.
 

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le 1er passage de Jocelyn Gourvennec à Guingamp

Les + Lus