Sécheresse. A la maison, au jardin : comment faire pour économiser l'eau ?

Publié le Mis à jour le

La sécheresse en Bretagne ? Cela fait belle lurette que cela ne fait rire que les moqueurs des autres régions. Depuis l’automne dernier, la pluie se fait rare en Bretagne. En moyenne, sur les quatre départements, le déficit pluviométrique est d’au moins 30%. Petit rappel des règles simples pour économiser la précieuse ressource. Avant les restrictions.

Va-t-on vivre la sécheresse du siècle, celle de la décennie ? Il n’y a guère que Madame Soleil, ou plutôt, en l’occurrence, Monsieur Soleil qui pourrait le dire.
Mais avec un automne et un hiver très déficitaires en pluie, il est important que chacun fasse des efforts.

Le département du Morbihan est placé en état de vigilance depuis le 6 mai 2022.
Ce 18 mai, le préfet du Morbihan, Joël Mathurin, a réuni le comité de gestion de la ressource en eau (CGRE) et rappelle aux habitants les règles simples.

A la fin du 19ème siècle, la consommation d’eau par habitant était d’environ 15 à 20 litres par jour. Avec l’arrivée de l’eau courante dans les foyers, elle est montée à 160 litres par jour par habitant. Aujourd’hui, selon l’ADEME, elle est de 148 litres par personne pour 24h.

39% de cette eau est utilisée pour l’hygiène, 20% pour les chasses d’eau des toilettes, 22% pour le lavage du linge ou de la vaisselle, 6% pour la cuisine, 6% pour l’arrosage du jardin ou le lavage des voitures, 1% seulement pour boire !

L’ADEME rappelle que la première chose à faire, pour économiser l’eau, c’est de vérifier qu’aucune fuite n’occasionne de pertes chez vous. "Un simple robinet qui fuit peut gaspiller jusqu’à 120 L par jour. Pour une chasse d’eau, les pertes sont encore plus importantes : ce sont 600 L qui peuvent être purement et simplement gaspillés dans le même laps de temps, soit 2 euros par jour."


Pour repérer une fuite, il suffit de relever le chiffre du compteur d’eau avant de se coucher et de comparer avec le chiffre au matin. Si le chiffre est différent, alors que personne n’a utilisé d’eau, c’est qu’il y a une fuite quelque part.

Un petit brin de toilette

L’ADEME souligne aussi qu’une douche, courte, consomme entre 35 et 60 litres d’eau, quand un bain en nécessitera au moins 150 et insiste sur l’intérêt d’installer des mousseurs sur les robinets et dans le pommeau de douche. Ils réduisent le débit de 30 % à 60 %, sans perte de confort ni de pression.


Et évidemment, pour économiser l’eau, pensez à couper le robinet pendant que vous vous savonnez ou pendant que vous vous brossez les dents.
Pour aller plus loin, vous pouvez aussi installer une bassine pour récupérer l’eau avant qu’elle ne soit à la bonne température et vous en servir pour arroser vos plantes.

Côté cuisine et buanderie

Pensez à bien remplir les machines à laver le linge ou la vaisselle avant de les faire tourner et privilégiez du matériel peu gourmand en eau et en énergie et les programmes Eco.
L’eau qui a lavé vos légumes peut, elle aussi, arroser vos plantes.

Au jardin, un binage vaut deux arrosages


Pour économiser l’eau potable, installez un système de récupération d’eau de pluie et rappelez-vous le vieux dicton, un binage vaut deux arrosages. En retournant la terre en surface autour des plantes, l’eau pourra plus facilement s’infiltrer et donc mieux irriguer vos cultures.
Et arrosez le matin ou en soirée, avant que le soleil ne soit trop haut ou lorsqu’il commence à songer à aller se coucher, cela évitera à l’eau de s’évaporer immédiatement et rendra donc votre arrosage plus efficace.

L’eau est une ressource précieuse. Si elle recouvre 72% de la surface de notre belle planète, l’eau douce ne représente que 2,8% de cette eau.