Sécheresse. Attention au gaspillage d'eau dans le Finistère

Publié le Mis à jour le

Utiliser l’eau avec modération : tel est le mot d’ordre lancé par la préfecture du Finistère. Il n’a pas assez plu cet hiver pour recharger les nappes et la météo actuelle aggrave la situation.

La préfecture du Finistère appelle chacun à la vigilance dans sa consommation en eau quelle que soit son origine.  

En cause "un déficit pluviométrique depuis le début de l'année." Les pluies peu abondantes de l'hiver dernier (2021-2022) n'ont pas permis de recharger les nappes.


"Les quelques précipitations des derniers jours, n’auront pas d’effet sur la recharge", précise la Préfecture, dans un communiqué, des prévisions météorologiques qui n'amélioreront pas la situation hydrique (cours d’eau et nappe) dans le département".

D'autant enchérit l'association Eau et Rivières de Bretagne que "les pluies efficaces pour la recharge des nappes tombent entre octobre et mars. Après, la végétation reprend ses
droits et capte une grande partie de l’eau de pluie, qui n’atteint plus les nappes."