Six vaccinodromes sont ou seront ouverts en Bretagne

Publié le
Écrit par Hélène Pedech
Ce 2 avril, 13,8% de la population bretonne est vaccinée contre la Covid-19 (moyenne nationale: 12,7%) annonce l'ARS.
Ce 2 avril, 13,8% de la population bretonne est vaccinée contre la Covid-19 (moyenne nationale: 12,7%) annonce l'ARS. © S Salliou / France Télévisions

Alors que l’épidémie continue de s’accélérer en Bretagne comme ailleurs en France, l’Agence régionale de santé annonce l’ouverture de six grands centres de vaccination dans la région pour la mi-avril au plus tard. A ce jour, près de 14% des Bretons ont été vaccinés.

Les taux d’incidence et les hospitalisations continuent de grimper pour « dépasser désormais le pic de la seconde vaque de l’épidémie de Covid-19 », remarque Anne-Briac Bili, directrice de cabinet de l’Agence régionale de santé de Bretagne lors d’une conférence de presse organisée le 2 avril.

 

 

1 000 vaccinations / jour et par centre

 

Dans ce contexte, l’ARS promet d’accélérer les vaccinations très vite.

Six centres de grande capacité sont ou vont ouvrir d’ici la mi-avril :

  • A Brest, l’Arena dispose déjà de huit lignes de vaccination depuis la mi-mars. Et ce n'est pas fini : la configuration de la salle permet d'envisager 18 lignes avant la fin juin.
  •  A Rennes, la salle de spectacle du Liberté est elle aussi en train d’être organisée « pour passer de 3 000 à 5 000 vaccinations par semaine ». A partir du 7 avril, le stade Robert Poirier dans le quartier de Villejean commencera à vacciner d’abord 200 personnes par jour puis un millier quotidiennement dès le 12 avril.
  • A Vannes et Lorient, un vaccinodrome sera ouvert également dans chacune de ces deux villes à partir de la mi-avril.
  • A Saint-Brieuc, le Sdis (service départemental d’incendie et de secours) ainsi que les médecins libéraux sont en train de s’organiser pour ouvrir un centre géant également à la mi-avril.

« Chacun de ces centres devra rapidement atteindre une vitesse croisière de 1 000 vaccinations par jour », annonce Anne-Briac Bili.  « Sachant qu’ils pourront encore monter en puissance si les arrivages de doses de vaccin augmentent. »

 

Médecins de ville et pharmacies mobilisés

 

A ces dispositifs s'ajoute une participation satisfaisante de la part des médecins de ville et des pharmacies. "70% des médecins libéraux et 90% des pharmacies participent à la campagne de vaccination en Bretagne."

A ce jour, 13, 8% de la population bretonne est vaccinée, selon l’ARS, soit un peu mieux que la moyenne nationale qui s’élève à 12,7%. Anne-Briac Bili précise ce qu’est la couverture vaccinale en Bretagne selon les différentes tranches d’âge :

  • Personnes âgées de 75 ans et plus : 65% de vaccination
  • 70 à 74 ans (vaccinées depuis le 27 mars) :  39%
  • 60 à 69 ans présentant des risques: 18%
  • 50 à 59 ans présentant des risques: 13%
  • 18 à 49 ans présentant des risques: 5%

"Ce que l'on constate, note Anne-Briac Bili, c'est que le taux d'incidence des personnes positives chez les personnes âgées de 75 ans et plus est en nette baisse. Sans doute faut-il y voir un effet de la vaccination chez les seniors".

 

2 soignants / 4 vaccinés en Bretagne

 

Par ailleurs, 68% des soignants sont déjà vaccinés "ce qui fait de la Bretagne la deuxième région avec la meilleure couverture vaccinale chez les pofessionnels de santé", se réjouit le préfet d'Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne, Emmanuel Berthier. 

 

 

"On travaille à flux tendu. On n'a pas de stock (... ) L'objectif, c'est que chaque dose reçue soit consommée", explique encore Anne-Briac Bili qui précise les perspectives de vaccination pour le mois d'avril.

Ont ainsi été commandées:

  • 95 000 doses de vaccin Pfizer / semaine
  • 40 000 doses de vaccin Moderna / semaine, notmment pour les vaccimobiles qui assurent la vaccination dans les zones plus reculées
  • 65 000 doses de vaccin Astra Zeneca seront livrées dans les pharmacies por la semaine prochaine. "Après, nous verrons..." 

 

Immunité collective: 70% 

 

Selon l'Institut Pasteur, le niveau d'immunité collective (différent du taux de vaccination) à atteindre pour qu'un virus de la covid cesse de se répandre devrait s'élèver à 70%.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.