Tour de France. Le peloton met pied à terre en signe de protestation au départ de Redon

Les coureurs du Tour de France ont manifesté leur mécontentement face à la multiplication des chutes, en mettant pied à terre pendant une minute après le départ de la 4e étape entre Redon et Fougères.

Les coureurs du Tour de France ont mis pied à terre une minute, un kilomètre après le départ de la 4ème étape entre Redon et Fougères. Ils ont voulu protester contre les conditions de la course, après une série de chutes qui a entaché les premières étapes. 

En peloton regroupé, et au ralenti, les coureurs ont d'abord et comme d'habitude, avalé les neuf premiers kilomètres fictifs de l'étape, traditionnel défilé destiné à saluer le public au départ. Arrivé au départ réel, le peloton, visiblement peu unanime sur la démarche à suivre, a continué son chemin, avant de s'arrêter finalement quelques centaines de mètres plus loin, à l'initiative du sprinteur Andre Greipel.

Pied à terre mais sans descendre de vélo, les coureurs sont restés immobiles une minute, avant de reprendre la route.

Selon l'organisation du Tour, les coureurs demandent un dialogue sur la sécurité.

La sécurité en cause dans ces premières étapes du Tour

Depuis le début du Tour samedi, la course a été marquée par des chutes violentes et aux causes multiples. Samedi, une spectatrice a provoqué une chute en brandissant une pancarte. La pluie sur la chaussée et la vitesse excessive du peloton ont débouché lundi à un jeu de massacre, où sprinteurs comme grands favoris pour la victoire finale ont été blessés.

"C'est plus du vélo, là", avait fulminé à l'arrivée Marc Madiot, le manager général de la Groupama-FDJ après la troisième étape ce lundi 27 juin, qui avait vu de nouvelles chutes. 

Peut-être qu'il faut adapter le matériel autrement, il faut qu'on trouve des solutions. Il faut qu'on change les choses, on ne peut pas continuer comme ça. Ce n'est pas digne de notre sport!

Marc Madiot, manager général de la Groupama-FDJ

Des 180 coureurs qui ont quitté Lorient lundi matin vers Pontivy, seuls 177 sont encore en course ce mardi. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport