Tour de France : revivez la wawa folie pour le passage de Warren Barguil près de chez lui

On s'attendait à une belle ambiance et ce fut de la folie. Alors que le Tour de France passait au Pont du Bonhomme, à Kervignac pour la troisième étape dans le Morbihan, le fan-club de Warren Barguil lui a fait une ovation pour son passage.

L'ambiance est monté au fil des heures. Depuis le milieu de la matinée, tout était en place, la tente du fan-club, les deux barnums pour couvrir les billigs et le stand de galettes et bien sûr toutes les pancartes et banderoles à l’effigie de Wawa. Wawa, pour Warren Barguil, leur champion, leur ami, celui qu’ils croisent régulièrement sur les routes du département lors de ses entraînements.

Et le lieu n'est pas choisi au hasard, au niveau du Pont du Bonhomme à Kervignac dans le Morbihan. C'est à quelques dizaines de mètres que réside le coureur d'Arkéa-Samsic.

Parmi les 100 puis 200 et jusqu'à 300 personnes réunis au moment du passage du peloton, sont présents les parents du coureur, sa femme, son fils et les proches. Tous pour montrer leur attachement à Wawa. Une affection qui trouve son apogée au moment du passage des coureurs. Un moment d'émotion intense pour Betty, sa maman.

durée de la vidéo: 09 min 23
Le replay du passage de Warren Barguil devant chez lui et son fan-club au Pont du Bonhomme


Une première fois

Et l'occasion était trop belle de marquer le coup d'honorer Warren Barguil. C’est en effet la première fois que le Tour de France passe devant le domicile du champion. Une fierté pour son père Denis qui nous explique pourquoi son fils est si populaire selon lui.

durée de la vidéo: 02 min 37
Denis Barguil, explique en partie la notoriété de son fils Warren


Un coureur resté simple et accessible

Tous sont unanimes pour souligner la simplicité et l'accessibilité de celui qui a ramené à Paris le maillot du meilleur grimpeur du Tour en 2017, avec deux victoires au compteur.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Bretagne (@france3bretagne)

Bruno Lenévé est membre du fan-club. Depuis des années, il va encourager Warren Barguil sur les compétitions en France et même à l'étranger. "La semaine dernière, nous étions encore une vingtaine à Epinal pour les championnats de France." Pour lui, au-delà de ses qualités sportives, Warren est très proche de ses amis, "il n'a pas changé depuis qu'il est tout jeune, il n'a pas pris la grosse tête, il est resté naturel, simple et ... breton".

Un fan-club qui selon Bruno a pour objectif aussi d'aider et de pousser le champion.

En tout cas, ce lundi, même à la vitesse à laquelle est passé le peloton, Warren Barguil n'a pu que constater la ferveur qu'il déclenche sur les routes du Morbihan ... et d'ailleurs.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport