• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Transat Jacques Vabre : Arkema, vainqueur en Multi50 à Salvador de Bahia

Arkema, skippé par Lalou Roucayrol et Alex Pella, arrive premier des Multi 50 à Salvador de Bahia - 16/11/2017 / © TJV17 - ALeA - J. M. Liot
Arkema, skippé par Lalou Roucayrol et Alex Pella, arrive premier des Multi 50 à Salvador de Bahia - 16/11/2017 / © TJV17 - ALeA - J. M. Liot

Lalou Roucayrol et Alex Pella ont remporté ce jeudi 16 novembre la 13e édition de la Transat Jacques Vabre dans la catégorie Multi50.

Par Thierry Peigné

C'est à 8h49mn19s (heure française) que le duo à franchi la ligne d’arrivée dans la Baie de tous les Saints à Salvador de Bahia. Arrivé près de trois jours après les deux premiers bateaux, les Ultim Sodebo Ultim' (Thomas Coville et Jean-Luc Nélias) et Maxi Edmond de Rothschild (Sébastien Josse/Thomas Rouxel), le duo a mis 10 jours 19h 14mn et 19s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 16,81 nœuds, mais a réellement parcouru 4 671 milles à 18,02 nœuds.   

La joie de Lalou Roucayrol et Alex Pella, premiers à Salvador de Bahia en Multi 50 dans cette 13e édition de la Transat Jacques Vabre 2017 / © TJV2017 - ALeA - J.M. Liot
La joie de Lalou Roucayrol et Alex Pella, premiers à Salvador de Bahia en Multi 50 dans cette 13e édition de la Transat Jacques Vabre 2017 / © TJV2017 - ALeA - J.M. Liot

Lalou Roucayrol signe sa 9ème participation à la Transat Jacques Vabre et sa première victoire. 

Duel intense avec le duo Le Roux-Riou

En tête plus des deux-tiers du parcours, Lalou Roucayrol et Alex Pella ont "impressionné par leur détermination, le rythme imprimé dans les conditions difficiles de l’Atlantique nord, et ont eu ce qu’il faut de réussite dans le Pot au noir pour s’imposer à Bahia" selon l'organisation.

Ils ont gagné à la régulière contre Erwan Le Roux, triple vainqueur de l’épreuve, associé à Vincent Riou, qui détient le doublé en Imoca, à bord de FenêtréA-Mix Buffet. Les deux trimarans se sont affrontés dans un duel passionnant, se partageant tour à tour la tête du classement.

"Ça a été la bagarre du début jusqu'à la fin. On a vraiment bien navigué. Depuis le début, j'y croyais, et même avant la ligne de départ. C'était le bon bateau pour la bonne course. Et le bon gars aussi !", a lancé tout sourire depuis le ponton
Roucayrol en regardant Pella, qui est revenu avec deux côtes cassées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus