Transport. La coque d'un futur cargo à voiles débarque à Concarneau

Un navire de 100 mètres de long transportera des marchandises entre l'Europe et le continent américain...à la seule force du vent... C'est une première française ! Un projet imaginé par l'entreprise finistérienne Towt et concrétisé par les chantiers bretons Piriou. La coque, construite en Roumanie, est arrivée à Concarneau ce lundi 28 août.

C'est une grande première en France, et peut-être un tournant vers l'avenir : un voilier-cargo qui va transporter des marchandises de l'autre côté de l'Atlantique.

Depuis 2011, Towt (TransOceanic Wind Transport), une entreprise lancée dans le Finistère et désormais basée au Havre (Seine-Maritime), transporte des marchandises à la voile sur de longues distances.
Jusqu'ici, elle avait recours à des vieux gréements. L'an prochain, elle fera naviguer son propre voilier cargo de 80 mètres, quasi uniquement à la voile (des moteurs diesel permettront de réaliser les manœuvres portuaires).

n changement d'échelle pour l'entreprise. Dorénavant, elle sera propriétaire de son cargo qui permettra de charger trente fois plus de marchandises et avançant trois fois plus vite en l’Atlantique.
Le navire, dont la coque a été réalisée en Roumanie, est arrivé ce lundi 28 août dans le port de Concarneau, où sa construction s'achèvera d'ici au printemps 2024.
C’est un rêve de 10 ans qui se concrétise pour Guillaume Le Grand, fondateur de Towt. Anemos (le nom du bateau, NDLR) est enfin en mer.

C'est beaucoup d'émotions. C'est la première que je le vois en mer. Ses ancêtes sont les grands clippers mais il ressemble à un cargo moderne.

Guillaume Le Grand, fondateur de Towt

Un cargo écolo

Le navire, dont la coque en acier a été construite sur le site de Piriou en Roumanie, permettra de réduire de plus de 90% les émissions de CO2.

Le chantier s’achèvera à Concarneau d'ici au printemps 2024 avec notamment la pose des deux mats de 57 mètres.

Confidentiel, le prix de l’Anemos est de plusieurs dizaines de millions d’euros. À l'avenir, le cargo-voilier devrait assurer des liaisons également vers l'Afrique et l'Asie.