• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Trois élus bretons entrent au bureau national

Alors qu'aucun Breton ne siégeait au bureau national du PS sous la présidence de J.C. Cambadélis, trois élus de la région en font désormais partie. / © France 3 Bretagne et Maxppp
Alors qu'aucun Breton ne siégeait au bureau national du PS sous la présidence de J.C. Cambadélis, trois élus de la région en font désormais partie. / © France 3 Bretagne et Maxppp

Réuni, ce dimanche, le nouveau Conseil national du Parti socialiste a désigné les 73 nouveaux membres du bureau national. Parmi eux figurent trois élus bretons: Nathalie Appéré, maire de Rennes (35), Vincent Le Meaux, maire de Plouëc-du-Trieux (22) et Yohann Nédélec, maire du Relecq-Kerhuon (29).

Par Hélène Pédech

Alors que la Bretagne n'était pas du tout représentée au bureau national du Parti socialiste sous la présidence de Jean-Christophe Cambadélis, trois élus viennent d'intégrer les plus hautes instances.

Seul le Morbihan n'est pas représenté


Ont ainsi été désignés: Vincent Le Meaux, maire de Plouëc-du-Trieux et premier fédéral dans les Côtes-d'Armor, Nathalie Appéré, maire de Rennes et Yohann Nédélec, maire du Relecq-Kerhuon et premier secrétaire du PS 29. Seul le Morbihan n'est donc pas représenté.

Ce dimanche, le Conseil national se réunissait pour la première fois depuis l'installation, lors du congrès d'Aubervilliers des 7-8 avril, d'Olivier Faure au poste de premier secrétaire du Parti socialiste. Il s'agissait notamment de désigner les 73 nouveaux membres du bureau national.

"Nous sommes encore présents, encore vivants"


Ce bureau national gère les questions politiques et assure l'administration ainsi que la direction du parti. Il se réunit deux à quatre fois par mois à Paris.

A l'ouverture du congrès d'Aubervilliers, Nathalie Appéré assurait croire en l'avenir d'un Parti socialiste quelque peu chahuté.


«Je trouve que ce congrès est très sensuel. On se touche pour se prouver qu’on existe encore, que nous sommes encore présents, encore vivants. Et ça fait du bien de voir qu’il reste encore un peu de monde", confiait alors, dans Libération, la maire de Rennes en prenant le bras de Stéphane Troussel, élu de Seine-Saint-Denis.

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus