Vague de froid et voiture électrique. Les gestes à adopter

En dessous de 20°C, la performance et l'autonomie d’un véhicule déclinent. Le froid peut présenter des défis pour les conducteurs de voitures électriques. Quelques astuces simples existent pour maximiser l'efficacité de son véhicule, même quand le mercure avoisine 0 degré.

Voici une liste de cinq bons gestes à adopter par les électro-automobiliste pour passer l'hiver sereinement, notamment en période de grand froid.

1. Préchauffer la batterie de son véhicule électrique pour optimiser son autonomie

Stationner dans un lieu fermé aide à maintenir une température plus élevée autour de la batterie, prévenant ainsi la baisse de performance dûe au froid. Si l’on ne peut pas garer son véhicule à l'intérieur, il faut s’assurer de le débrancher juste avant de prendre la route. Cela permet à la batterie de conserver la chaleur générée pendant la recharge. Enfin, programmer la recharge de son véhicule en avance permet à la batterie d’être préchauffée et prête à fournir une performance optimale dès le début de son trajet.

2. Optimiser l'usage du chauffage avec sagesse

A cause du froid, les véhicules perdent jusqu’à 12 % d'autonomie. Les équipements CVC (chauffage, ventilation, climatisation) peuvent également entraîner une perte moyenne d'autonomie de près de 41 %. Les pompes à chaleur, de plus en plus présentes dans les modèles récents, consomment entre 500 et 750 watts, bien moins que les systèmes de chauffage classiques (2000 à 4000 watts). Il faut donc activer le chauffage avant de partir lorsque sa voiture est encore branchée, ou planifier le préchauffage.

3. Anticiper un temps de recharge plus long en hiver

Les batteries sont sensibles au froid, et cela peut influencer la vitesse de charge obtenue. Lorsque la température de la batterie s'éloigne de la plage de 20 à 25 °C, la puissance de charge peut diminuer par rapport à la puissance maximale du chargeur interne du véhicule. Ce phénomène peut également s’observer au niveau des bornes de recharge, qui sont sensibles au froid et peuvent affecter la puissance de charge obtenue. Anticiper un temps de charge plus long permet à son véhicule électrique de bénéficier d'une recharge optimale malgré les conditions froides.

4. Investir dans des équipements d'hiver adaptés

Investir dans des équipements d'hiver adaptés est crucial pour garantir une conduite sûre et optimale en hiver. Au-delà des pneus, voici quelques éléments à considérer : 1. Plaques de protection : Les plaques de protection offrent une barrière supplémentaire contre la neige et la glace et protègent ainsi les composants essentiels de son véhicule électrique (batterie, systèmes mécaniques…) des éléments présents sur la route en hiver. 2. Liquides antigel de qualité : Des liquides de refroidissement et des lave-glaces adaptés aux basses températures sont essentiels pour éviter le gel des composants critiques.

5. Adopter une conduite éco-responsable en hiver

Pour préserver l’autonomie de son véhicule électrique, réduire les accélérations brusques est essentiel. Cela permet de minimiser la consommation d'énergie et donc de maximiser l'efficacité de sa batterie. De plus, il faut utiliser le freinage régénératif, cela permet de convertir l'énergie cinétique en énergie électrique lors du freinage, rechargeant ainsi la batterie. Cependant, par temps très froid, il faut s’assurer que la batterie a atteint une température optimale pour cette fonction. Une bonne conduite pour sa sécurité et pour la planète.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité