Vents violents : pas de dégâts, toujours 8 300 foyers sans électricité

A 17 heures ce samedi, il y a avait toujours 8300 foyers bretons sont privés d’électricité, conséquence des vents violents qui soufflent sur la Bretagne. 250 agents d'ERDF sont sur le terrain, il restera 3500 foyers privés d'électricité dans la soirée.

A midi, les pompiers étaient intervenus 380 fois, dans le Finistère et le Morbihan, pour des arbres couchés ou des tôles menaçant de s’envoler. Des interventions classiques lors de ce genre d’intempéries, qui par ailleurs n’ont pas fait de dégâts jusqu’à la mi-journée.

Conséquence de ces chutes d’arbres, des foyers sont privés d’électricité. On en dénombrait 5000 dans le Finistère, et 16 000 dans le Morbihan. Ca a été le pic des coupures. A 17 heures, on dénombrait 6000 foyers sans électricité dans le Morbihan, 1800 dans le Finistère, 300 dans les Côtes d'Armor et 200 en Ille-et-Vilaine.

ERDF prévoyait 3000 foyers sans électricité dans le Morbihan dans la soirée, et 500 dans le Finistère.

Des rafales de vent atteignant 148 km/h ont été relevées samedi matin sur l'île de Groix (Morbihan), 146 km/h à Camaret, sur la presqu'île de Crozon (Finistère), et 144 km/h à la Pointe du Raz (Finistère), selon Météo-France.

En moyenne, sur le littoral de la pointe de la Bretagne, les vents atteignaient 125 à 135 km/h, selon la même source.

Météo-France a aussi relevé des vents à 106 km/h à Quimper (Finistère), 104 km/h à Lorient (Morbihan) et 108 km/h à Nort-sur-Erdre (Loire-Atlantique).

Dans l'intérieur des terres, les rafales ont atteint 112 km/h à Bressuire (Deux-Sèvres), 97 km/h à Tours et 91 à Bourges.

Les dégâts restaient limités samedi, même si une partie de la ville de Landerneau (Finistère) a été inondée pendant quelques dizaines de minutes..

Dans le Finistère, la liaison entre Douarnenez et l'île de Sein a été suspendue samedi en raison de cette tempête hivernale, a annoncé la compagnie maritime Penn Ar Bed sur son site. A Brest, la vitesse de circulation routière a été limitée à 50 km/h sur le pont de l'Iroise
en raison des vents violents.

Selon Météo-France, l'axe de vent fort va progresser vers l'intérieur les Pays de la Loire et la région Centre, qu'il devrait quitter en fin d'après-midi. 

Les rafales prévues au plus fort de l'événement sont de 100 à 110 km/h dans les terres et de 120 à 130 km/h sur le littoral, ponctuellement 150 sur les caps du Finistère et du Morbihan.