Avec la vidéo "Passe à ton voisin" l'ovalie bretonne transmet la balle de la solidarité face à l'épidémie

Des passes de rugby qui s’enchaînent en signe de solidarité avec les personnes qui travaillent pour endiguer l’épidémie de Coronavirus. Les joueurs et joueuses du club de Saint-Père-Marc-en-Poulet, près de Saint-Malo, ont publié une vidéo intitulée « Passe à ton voisin ».
 
Filmer des ballons de rugby qui passent virtuellement de main en main. C'est le défi qu'ont lancé des rugbymen d'Ille-et-Vilaine à leurs copains sportifs.
Filmer des ballons de rugby qui passent virtuellement de main en main. C'est le défi qu'ont lancé des rugbymen d'Ille-et-Vilaine à leurs copains sportifs. © PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Après un mois de confinement, les joueurs du Saint-Père rugby club ont hâte de refouler leur pelouse près de Saint-Malo. En attendant, ils ont tourné une vidéo où des ballons (et d'autres objets de forme plus ou moins ovales), passent de main en main en signe de solidarité avec ceux qui travaillent pour endiguer l’épidémie.
  

Passes solidaires de la Bretagne à la Floride


Initiée en Ille-et-Vilaine, la chaîne de passes a suscité des réponses d’un peu partout en Bretagne, dans le Sud-Ouest de la France, mais aussi en Suisse et aux Etat-Unis.

Alexandre Vagne, l’un des entraîneurs du club, dit avoir voulu "montrer la solidarité du monde du rubgy avec celles et ceux qui travaillent pour faire face au Covid-19. On connait tous des gens qui travaillent à l’hôpital par exemple".

"Les gens voient la vidéo, la partagent. On nous dit que ça reflète bien les valeurs véhiculées par le rugby".


Des clubs bretons, comme le Rheu ou Melesse ont répondu rapidement en envoyant plusieurs vidéos. Et des clubs avec qui le SPRC a des relations, un peu partout en France, en Touraine par exemple, ont suivi.

"Il a ensuite fallu assembler les images et les monter pour que le ballon circule. J’ai mis plusieurs heures à tout compiler pour être prêt pour 15h, dimanche, l’heure à laquelle on commence nos matchs d’habitude."

Et l'initiative bretonne fait des émules : le Sporting club chinonnais, en Indre-et-Loire, vient de lancer le même défi à ses membres et sympathisants.
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion santé société rugby sport