186 cas de radicalisation djihadiste en région Centre-Val de Loire

Un rapport de la Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes recense 186 personnes dans notre région. Le point par département. 

ARCHIVES Arrestation à Trappes de plusieurs personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau terroriste.
ARCHIVES Arrestation à Trappes de plusieurs personnes soupçonnées d'appartenir à un réseau terroriste. © Maxppp/Le Parisien/Jean Baptiste Quentin
Les chiffres ont été publiés dans un rapport de la Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes (550 pages) remis par Eric Ciotti, Président de la commission d'enquête et Patrick Mennucci, Rapporteur.

Dans chaque département français, sont recensés le nombre de signalements de cas de radicalisation.

Selon l’enquête, 186 personnes sont concernées en région Centre-Val de Loire :

Loir-et-Cher : 11
Cher : 14
Indre : 14
Indre-et-Loire : 16
Eure-et-Loir : 52
Loiret : 79


Au niveau national, 1.704 personnes figurent sur cette liste. Le document précise qu'il "convient cependant d’interpréter ces chiffres avec prudence, dans la mesure où ils ne concernent que les cas de radicalisation ayant fait l’objet d’un signalement, émanant en règle générale de la famille, et comportent donc différents biais".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société