1er mai : les fleuristes sont autorisés à vendre du muguet en livraison ou en retrait de commande

Les Fleuristes de France avaient demandé l'autorisation de pouvoir vendre du muguet devant leur commerce, le jour du 1er mai. En fait, le gouvernement autorise la vente du muguet par les fleuristes "uniquement en livraison ou en retrait de commande".

Muguet du 1er mai
Muguet du 1er mai © Isabelle Racine / France Télévisions
En raison du confinement, lié à l'état d'urgence sanitaire, la vente traditionnelle de muguet "à la sauvette", reste interdite.
Néanmoins, le muguet pourra être vendu dans les commerces de produits essentiels, et les fleuristes pourront le proposer en livraison et en retrait de commande.

Cette précision du gouvernement exclut, de fait, une autorisation formelle de vente directe de muguet chez les fleuristes le 1er mai, que la Fédération des artisans fleuristes avait annoncée dans un communiqué dans l'après-midi, en précisant qu'elle aurait lieu "devant les magasins".
    
Matignon "rappelle que les règles qui ont conduit à l'interdiction d'activité de la plupart des commerces depuis le 17 mars ne sont pas levées, y compris pour le 1er mai", selon un porte-parole.
  
De son côté, un porte-parole du ministère de l'Agriculture a souligné auprès de l'AFP que les ventes de muguet seront autorisées "dans les commerces de première nécessité, dont l'ouverture est autorisée depuis le début du confinement", et chez les fleuristes, "uniquement en livraison ou en retrait de commandes".
  
 "Les magasins des fleuristes sont fermés comme tous les autres magasins", a ajouté le ministre de l'agriculture Didier Guillaume, interrogé sur CNews jeudi soir. "Il ne peut pas y avoir de discrimination." "Ce que nous avons autorisé, c'est que les fleuristes puissent livrer, ou qu'on puisse retirer sa commande devant le magasin, mais en aucun cas les magasins ne peuvent être ouverts", a-t-il ajouté. "L'objectif du gouvernement, c'est de gagner la bataille contre le virus", a-t-il rappelé.
    
La Fédération française des artisans fleuristes avait initialement indiqué, dans l'après-midi, avoir obtenu auprès du Premier ministre, l'autorisation de vendre le traditionnel brin porte-bonheur devant les boutiques de fleurs. Des boutiques fermées au public depuis le 17 mars, comme la plupart des autres commerces. Elle a publié un communiqué rectificatif jeudi soir, précisant que "la possibilité, pour les fleuristes, de vendre sur leur pas de porte n'a pas été accordée par le Premier Ministre, mais évoquée lors d'une réunion à Matignon".
 


Malgré ces limitations, le ministère de l'Agriculture encourage chacun à soutenir les producteurs horticoles par ses achats.

En effet, la filière muguet représentait en 2019 :Près d'une vente sur trois de muguet est effectuée chez un fleuriste.

Pour les fleuristes, le 1er mai représente la 4ème journée de l'année en terme de vente, derrière la fête des mères, Noël et la Saint Valentin. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter