Blois : un fleuriste livrera le muguet de Soings-en-Sologne à partir de mercredi prochain... gratuitement

Les producteurs de muguet se souviendront de ce 1er mai 2020. Un muguet précoce et beau mais difficile à vendre puisque les fleuristes et les jardineries ont été fermés. Grâce au drive et à la livraison, une partie de la production pourra être vendue.

Muguet du 1er mai
Muguet du 1er mai © Isabelle Racine / France Télévisions
La situation est très compliquée pour les producteurs de muguet qui ont des difficultés à écouler leur production. C’est le cas d'un producteur, "Terres de Sologne" à Soing-en-Sologne en Loir-et-Cher, qui cultive chaque année 150 000 brins de muguet 100 % français labellisé "Fleurs de France".

Actuellement, le muguet a été ramassé, sorti des serres pour être stocké en chambre froide pour stopper la floraison car cette année, il est en avance : les conditions climatiques ont été très favorables et le muguet a poussé, poussé...
 
Muguet "Terres de Sologne"
Muguet "Terres de Sologne" © Isabelle Racine / France Televisions
 

90 % des commandes annulées

La crise sanitaire a fait exploser le réseau traditionnel de vente : les grossistes et les fleuristes sont fermés depuis le 16 mars. Habituellement, le muguet est vendu d’une année sur l’autre mais cette année, 90 % des commandes ont été annulées. Une catastrophe pour ce producteur pour qui le muguet représente 50 % de son chiffre d'affaires.

Depuis quelques jours, des fleuristes et des jardineries se sont mis au "drive" et à la livraison. Les clients passent commande : soit ils viennent chercher leur commandes, soit on les livre.
 
C'est ce qu'a fait Bruno Brun. Il est fleuriste à Blois et a mis en place un système de drive dans sa boutique "Ambiance Florale", ainsi qu'un service de livraison (payant) sur la ville et ses alentours, afin de continuer à travailler et à servir ses clients. Cela lui permet de réaliser la moitié de son activité habituelle et de refaire travailler un de ses salariés. Il emploie 4 personnes qu'il a dû mettre au chômage partiel depuis l’arrêt de l’activité le 16 mars dernier.

Pour le 1er mai, il s’engage à livrer les brins de bonheur estampillés "Terres de Sologne" gratuitement sur Blois à partir de mercredi prochain et à reverser 10 % des recettes pour la recherche médicale.

Il faut s'entraider. Ca fait 30 ans qu’on travaille avec "Terres de Sologne". Je me suis toujours fourni chez eux, je continue. J'en ai même commandé deux fois plus que d'habitude. Cette année est très difficile pour les producteurs de muguet qui ont du mal à écouler leur production. Et puis le muguet, ça se vend avant le 1er mai, après c'est trop tard. Bruno Brun

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter