Cet article date de plus de 8 ans

Un salarié de Doux à Boynes en colère contre son licenciement

Après 30 ans passés chez Doux à l'usine de Boynes, Jean-François, technicien agent de maîtrise, vient d'être licencié. Il laisse entendre sa colère.
Jean-François, comme 80 autres salariés de l'usine de Boynes, vient de recevoir sa lettre de licenciement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social