Indre-et-Loire : de violents orages de grêle ont fait de nombreux dégâts

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vanessa Hirson

Des orages de grêle ont frappé tôt ce matin le département de l'indre-et-Loire, principalement dans l'agglomération Tourangelle. Les grêlons atteignaient parfois la taille d'une balle de golf. Les dégâts sont importants.

« On a été réveillés à 5h du matin, le ciel nous a tombé sur la tête, les grêlons étaient plus gros que des balles de golf , la toiture de la maison a été défoncée , le velux du voisin a volé en éclats, la tôle de la voiture morte, le rétro et les clignotants cassés, le pare-brise fêlé... » témoigne Philippe Lucchese, habitant de la commune de Vouvray (37).







Selon l’AFP, à 9h, les pompiers avaient effectué quelque 200 sorties. Des arbres ont été arrachés, des toitures transpercées et des caves inondées. Le courant a été coupé dans plusieurs communes au nord de Tours et des parcelles de vigne ont été entièrement endommagées. "C'est une catastrophe, l'orage a duré une dizaine de minutes et a tout haché. Sur Vouvray et Reugny, des vignes sont détruites à 100%", a déclaré à l'AFP Christian

Feray, viticulteur du château de Montcontour, le principal producteur de cette appellation. "Même la récolte de l'an prochain est compromise car les rameaux n'auront pas le temps de mûrir d'ici la fin de l'été", a-t-il ajouté.













Toujours près de Tours, un bus scolaire, transportant une vingtaine d'enfants, a par ailleurs dérapé sur une chaussée glissante et s'est immobilisé dans le bas-côté. L'incident n'a pas fait de victime et les passagers ont poursuivi leur route à bord d'un autre bus.



Par ailleurs, à Vendôme dans le Loir-et-Cher, il est tombé 58 millimètres d’eau en 1h30, l’équivalent de ce qui tombe en un mois et demi.



Les intempéries devaient se déplacer dans la matinée vers l'Ile-de-France, où huit départements été placés en alerte orange jusqu'à 11H00 par Météo France.



Quelques images impressionnantes à Vouvray en Indre-et-Loire.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité