• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

En Eure-et-Loir, à la découverte de La vallée de la Blaise

La Blaise / © France 3 Centre
La Blaise / © France 3 Centre

Partons à la découverte de la vallée de la Blaise, cette petite rivière qui part de Senonches et s'écoule sur une quarantaine de kilomètres avant de se jeter dans l'Eure. Tout au long de son parcours, elle propose de nombreuses balades et un havre de paix pour les pêcheurs. 

Par Anne Lepais

Partons à la découverte de la vallée de la Blaise, dans les villages que la rivère traverse : Tréon, Crecy-Couve et Maillebois, en Eure-et-Loir.


Et au début coule un ruisseau

Jacques Vitté ancien délégué des maisons paysannes de France et passionné par l'histoire et le patrimoine local, nous explique que la Blaise, sans source au départ, est née des ruissellements d'eau provenant de la forêt de Senonches. Pendant une dizaine de kilomètres, elle coule comme un petit ruisseau et arrive ainsi à la queue de l'étang de tardais. Elle devient alors une résurgence très importante et vraiment une rivière à cet endroit.

La vallée de la Blaise
Cette page été du 15/08/2013 nous emmène à la découverte d'une zone assez méconnue : la vallée de la Blaise, sa rivière sauvage et ses trésors historiques. Que ce soit la rivière et ses moulins, le moulin de le Bellassière ou le château de Maillebois, il y a beaucoup de choses à découvrir. Intervenants : Jacques Vitte (Ancien délégué des Maisons Paysannes de France) et Marie Mercedes Nomdedeu Ghenassia (Propriétaire du moulin de la Bellassière) - France 3 Centre-Val de Loire - M. Metaoui, I. Racine, N. Stil


L'industrie au fil de l'eau

Au début de la rivière la Blaise jusqu'a Crécy-Couvé les moulins étaient essentiellement industriels et métallurgiques. Les forges de Dampierre-sur-Blévy offre un des ensembles les plus complets, tant au niveau régional que national. De part ses origines princières, ses dimensions, ses qualités architecturales et son état, ce haut fourneau double du XVIIème siècle demeure exceptionnel.
 

Le moulin de la Béllassière

Offert à Madame de Pompadour par Louis XV en 1745, dont il ne subsiste que quelques vestiges, le moulin de la Bellassière a retrouvé une nouvelle vie avec la propriétaire des lieux, Marie-Mercédès Nomdedeu-Ghenassia.

 

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus