Turbulences artistiques à Orléans

FRAC Centre à Orléans / © France 3 Centre
FRAC Centre à Orléans / © France 3 Centre

Le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) ouvrira ses portes au public samedi 14 septembre dans un nouvel écrin alliant le classicisme de l’ancien site des Subsistances militaires à l’architecture innovante des Turbulences.

Par N.C

Le lieu ouvrira samedi dès 10h00, premier rendez-vous incontournable des journées du patrimoine à la découverte d’un site ancien totalement relooké. La visite du FRAC est libre et gratuite, accompagnée l’après-midi, pour aller dans le détail des innovations architecturales avant de filer contempler la centaine de pièces remarquables issues de la collection et de se glisser dans la neuvième édition d’Archilab.

L’audace architecturale

Le site des Subsistances militaires accueillait Archilab depuis 1999, un événement international de référence pour la recherche et l’expérimentation en architecture. En 2006, le site est retenu pour accueillir le nouveau FRAC Centre. L’enjeu du projet consiste à réhabiliter les entrepôts militaires en adaptant la muséographie aux œuvres contemporaines tout en conférant à l’ensemble une allure urbaine. Les trois ailes bâties des Subsistances militaires ouvrent désormais sur une cour habitée par trois excroissances de verre et d’acier, les Turbulences. Conçues grâce à des outils numériques par l’agence d’architecture Jakob + MacFarlane, elles représentent une déformation aboutie de la trame des anciens bâtiments. Elles sont habillées d’une « peau de lumière interactive » conçue par le duo d’artistes Naziha Mestaoui et Yacine Aït Kaci (Electronic Shadow). Plusieurs centaines de diodes communiquent en temps réel avec l’environnement grâce à des capteurs climatiques. La "peau" peut également accueillir des œuvres luminescentes d’artistes. Les Turbulences abritent le pôle d’accueil du public et permettent d’accéder aux divers espaces d’exposition situés dans les anciens bâtiments.

Une collection unique

La collection du FRAC Centre comprend 450 œuvres d’art et d’architecture, 800 maquettes et plus de 1 500 dessins dont de nombreux fonds d’architectes. Reconnue au plan international, elle s’offre au public dans un espace plus adapté, bénéficiant de meilleures conditions de conservation.
Pour l’ouverture, le public aura accès à une sélection d’œuvres issues de la collection du FRAC Centre sur le thème de l’architecture expérimentale des années 1950 à nos jours. Dessins, maquettes et archives filmées sont organisées selon quatre rubriques, les années soixante et l’architecture mobile, le rapprochement entre la sculpture et l’architecture dont certains projets sont historiques, l’influence de la grille en tant que motif dans l’architecture radicale, enfin, la maison et l’objet mobilier dont une sélection de chaises expérimentales.
Visite des collections du FRAC Centre

Archilab 2013 : Naturaliser l’architecture

Cette nouvelle édition s’attachera à rapprocher le monde des sciences et celui du vivant, explorant l’architecture numérique et la simulation de la nature. L’enjeu pour les architectes est de produire des bâtiments dont les caractéristiques changent, évoluent, s’adaptent selon des critères propres à la nature et en étroite interaction avec elle. Pour cela, ils s’appuient sur les sciences, les mathématiques et débordent de très loin le cadre historique de leur profession pour tutoyer le design, l’informatique, l’ingénierie ou la biologie. Les recherches de la jeune génération intègrent les nanotechnologies, la robotique, la génétique ou les biotechnologies. Archilab accueille cette année les projets de 40 architectes et artistes se revendiquant de cette mouvance contemporaine. L’occasion de découvrir des environnements interactifs ou des installations spécialement conçus pour l’événement.

 / © France 3 Centre
/ © France 3 Centre


►►►Journée spéciale en direct du FRAC Centre samedi 14 septembre sur France 3 Centre

Sur le même sujet

Les + Lus