• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Un réseau de trafiquants de drogue du Loiret jugé à Paris

Les membres présumés du réseau de trafic de cannabis étaient installés dans le Loiret, leurs "go-fast" n'étaient autres que des 4X4 Mercedes, d'où le nom de la cellule d'enquête sur ce trafic : "ML 45". Le procès des trafiquants démarre aujourd'hui devant la Cour d'Assises spéciale de Paris. 

Par L.A. /AFP

Ce trafic de stupéfiants porte sur plusieurs tonnes de cannabis écoulées entre le Maroc et la France, via l'Espagne, entre 2008 et 2009.
Cinq accusés comparaissent détenus et quatre autres, font toujours l'objet d'un mandat d'arrêt. Ils manquent à l'appel. Parmi les trafiquants présumés toujours recherchés : un père et son fils soupçonnés d'avoir été des producteurs de cannabis dans le Rif, au Maroc. 

13 convois de Go-fast entre 2008 et 2009

L'enquête recense pas moins de 13 convois entre 2008 et 2009. Les protagonistes ont été interpellés le 21 avril 2009 à l'issue d'un dernier convoi. Au cours de cette opération, 703 kilos de cannabis ont été saisis.

Le cannabis était écoulé par l'intermédiaire de grossistes régionaux. Ces grossistes ont déjà fait l'objet de poursuites sur ce dossier devant le Tribunal correctionnel de Paris. Le 21 décembre 2012,19 prévenus ont été condamnés à des peines de quatre mois de prison avec sursis, à six ans ferme. La plupart des mis en cause ont fait appel de cette décision. 

Le procès qui s'ouvre ce lundi devrait durer  jusqu'au 8 novembre.

la saisie de cannabis

 

Sur le même sujet

Saran : le centre pénitentiaire ouvert à nouveau

Les + Lus