Cet article date de plus de 7 ans

Exposition: les villes, nouveaux foyers de la vie sauvage

Le photographe Laurent Geslin, passionné de nature a arpenté Orléans, Genève, Londres pour nous rapporter des photos surprenantes d'animaux sauvages prisent au coeur des villes. Ses clichés font l'objet d'une exposition au Muséum d'Histoire naturelle d'Orléans. A voir jusqu'au 5 janvier. 
Castor photographié près du Pont Georges V à Orléans
Castor photographié près du Pont Georges V à Orléans © Laurent Geslin
##fr3r_https_disabled##Intervenante dans le reportageMarie-Joëlle Thonon Conservateur au Muséum d'Histoire naturelle d'Orléans

Si les photos de Laurent Geslin sont rares, la présence d'animaux sauvages n'est en soi pas un fait exceptionnel. L'urbanisation galopante, l'agriculture intensive chassent les animaux du territoire sur lequel ils recherchaient auparavant leur nourriture.
© Laurent Geslin
Pour nos amis les bêtes, venir se nourrir en milieu urbain devient une nécessité. La ville et ses habitants produisent de multiples déchets dont ils peuvent se rassasier. "Les renards en particulier sont des animaux très opportunistes qui profitent vraiment de tous ce qu'ils peuvent trouver" raconte Marie.Joëlle Thonon. 

►L'exposition est à découvrir au Muséum d'Histoire naturelle d'Orléans jusqu'au 5 janvier 2014. 
6 rue Marcel Proust - 45000 Orléans
Musée ouvert tous les jours de 14h à 18h, sauf les jours fériés


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture environnement