Cerdon (45) : La commune s’est remise à la mode “garde champêtre”

Pascal Léger a suivi une formation de 8 mois pour exercer son métier. / © France 3 Centre
Pascal Léger a suivi une formation de 8 mois pour exercer son métier. / © France 3 Centre

Depuis un an la petite de commune du Loiret a embauché un garde-champêtre. Le maire s’est battu pour obtenir ce droit. Un métier qui pourrait disparaître à l’horizon 2015 au profit d’une police territoriale. En France, il y a 1800 gardes champêtres.

Par Vanessa Hirson

Le garde-champêtre est apparu au Moyen-Age. Il est un symbole fort en France. Parce qu’il rassure, il aide, il est un véritable lien entre le maire et la population.

Il intervient dans près de 150 domaines. Il intervient principalement en matière de police rurale et exécute sous l’autorité du maire des missions de prévention, de surveillance, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques.

Reportage d’Amélie Rigodanzo et Pierre-Dominique Lepais.

Portrait de garde-champêtre
Interview de Corinne, Gérante de l'épicerie de Cerdon, Pascal Léger, garde-champêtre à Cerdon/ Reportage d'Amélie Rigodanzo et Pierre-Dominique Lepais.

Quelles différences entre le garde champêtre et la Police municipale ?

  • La Police municipale
Les policiers municipaux exercent des missions de police administrative et de police judiciaire. Ils sont nommés par le maire, agrées par le Préfet et le Procureur de la République, puis assermentés.

Leurs tâches : la prévention, la surveillance du bon ordre, maintenir le respect de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques. Ils ont la charge d’exécuter les arrêtés de police du maire et de constater par procès-verbaux les contraventions à ces arrêtés. Ils doivent aussi seconder la police judiciaire. Ils doivent rendre compte des crimes, délits et contraventions. Enfin, les policiers municipaux peuvent être autorisés à porter une arme. Ils agissent surtout dans les grandes villes.

  • Le garde champêtre
Les gardes champêtres exercent dans les zones rurales et périurbaines. Ce métier a été institué aux côtés de l'actuelle gendarmerie nationale par la loi des 29 septembre et 6 octobre 1791. Néanmoins, on retrouve trace de cette fonction depuis le Moyen-Age. Le garde-champêtre est nommé par le maire, agréé par le Procureur de la République et assermenté.

Il exerce ses missions de police rurale aux côtés des gendarmes, assisté de certains gardes spécialisés (pêche, chasse, bois et forêts,...). Cet ensemble de missions constitue la police des campagnes au sens de l'article L2213-16 du Code général des collectivités territoriales.

Son rôle : constater par procès-verbal les contraventions, les délits, assurer la prévention, la protection de l’environnement…

Sur le même sujet

Les + Lus