Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen

Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen
Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen

Angélique Delahaye est agricultrice. Elle a occupé d'importantes fonctions au sein de la FNSEA. A ce titre, elle est devenue une spécialiste de la PAC.  Conseillère régionale UMP de la région Centre depuis 2010, elle a été élue en mars dernier maire de Saint-Martin-le-Beau, près de Tours.

Par avec AFP

Une spécialiste des questions agricoles

Agricultrice, Angélique Delahaye a gravi tous les échelons de la très masculine FNSEA. C'est Bruno Le Maire, ex-ministre de l'Agriculture, et Jean-François Copé, patron de l'UMP, qui ont milité pour que Brice Hortefeux en fasse sa colistière.  A Bruxelles, elle veut "redonner une vraie impulsion à la PAC" et compte bien qu'on s'intéresse un peu "au bien-être des agriculteurs" et pas seulement à celui de la nature ou des animaux. Au Parlement, elle sera la troisième voix agricole française aux côtés de l'écologiste José Bové et de l'UMP Michel Dantin. Et elle a beau qualifier José Bové de "dogmatique", "ils travailleront certainement main dans la main sur les dossiers d'accords commerciaux, comme l'accord de libre échange UE/Etats Unis", qui suscite tellement d'hostilité sur le continent, analyse le journaliste agricole Olivier Masbou qui la suit depuis 15 ans. 

14 ans de vie politique

En 2010, elle se lance en politique avec Hervé Novelli, qu'elle a côtoyé quand il était secrétaire d'État chargé du Commerce. Elle est élue conseillère régionale. On lui fait comprendre qu'elle ne peut plus siéger au Conseil d'administration de la FNSEA. Elle s'engage alors dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en prenant la tête de Solaal, association facilitant le don en nature des agriculteurs. Lors des dernières municipales, elle est élue maire de Saint-Martin-le-Beau, sa petite commune, près de Tours.

Née à Lyon, Angélique Delahaye a grandi à Evry. Rien ne la prédestinait à l'agriculture si ce n'est son mari, avec lequel elle a repris l'exploitation maraîchère familiale près de Tours. Très vite elle s'engage dans le syndicalisme agricole, marchant dans  les pas de son beau-père. Et en 2001, elle prend la tête de Légumes de France, la branche FNSEA destinée à défendre les intérêts des producteurs de légumes. A ce poste, elle s'est beaucoup battue, contre la grande distribution notamment. Mais ce qui a suscité les foudres silencieuses de la FNSEA, c'est son alliance "contre-nature" avec le "paysan" député européen José Bové. Tous deux ont bataillé contre l'accord UE-Maroc destiné à faciliter l'arrivée des tomates marocaines sur les étals français
video: Angélique Delahaye l'a emporté face à la députée sortante l'UDI Sophie Auconie. Longtemps donnée gagnante par les premières tendances,  Sophie Auconie perd finalement son siège de quelques milliers de voix.
intervenants: Sophie Auconie Députée sortante UDI-Modem et Jean-Pierre Sanchez Conseiller municipal FN de Joué-les-Tours
Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen


Portrait d'Angelique Delahaye, député européen (UMP)

Portrait Angelique Delahaye


Sur le même sujet

Inauguration du centre de formation de l'ADA Blois Basket 41

Les + Lus