• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Cher : fauchage raisonné des bords de routes départementales

Le conseil général du Cher pratique le fauchage raisonné. / © G.Grégoire/France 3 Centre
Le conseil général du Cher pratique le fauchage raisonné. / © G.Grégoire/France 3 Centre

Le conseil général du Cher a choisi le fauchage raisonné pour préserver la faune et la flore aux abords des départementales. Ce système permet également de faire des économies. 

Par D.Cros

Débroussailler moins souvent, quitte à laisser des herbes folles au bord des routes... L’objectif est simple : il s’agit de préserver le petit monde de la flore et la faune qui niche le long des routes départementales. Les bas côtés ne sont fauchés qu’une fois sur une largeur de 1mètre 60 contrairement au fauchage traditionnel, de 3 à 5 mètres.

C'est une mesure pour l'environnement mais c'est aussi une question d'économie à l’heure où les assemblées départementales doivent rogner dans tous les budgets. Désormais, les dossiers sont abordés de façon pragmatique pour concilier amélioration des politiques publiques et contraintes financières.

Cette mesure d'économie, destinée aussi à protéger la faune et la flore ne se fait bien évidemment pas au détriment de la priorité absolue : la sécurité des usagers de la route.

L'expérimentation de ce fauchage raisonné donnera lieu à un bilan technique, présenté mi-novembre. Les conseillers généraux voteront, début 2015, sur l'application ou non, de ce principe sur les 1.000 kilomètres de routes départementales du Cher.

► Reportage Alain Heudes et Grégoire Grichois
Préserver la faune et la flore et faire des économies budgétaires.

 

En quoi consiste le fauchage raisonné?

Assurer la sécurité des usagers
- délimiter le bord de chaussée pour assurer la lisibilité et la zone de récupération
- dégager la signalisation
- maintenir la visibilité dans les courbes et aux carrefours
- permettre l’arrêt des véhicules et la circulation des piétons
Préserver l’environnement
- favoriser la biodiversité
- limiter la production de biomasse vers les cours d’eau
Maintenir un état de propreté
- les abords de la voie afin d’offrir une image agréable

Sur le même sujet

Tours : les détenus de la maison d'arrêt ont voté pour les élections européennes

Les + Lus