Cet article date de plus de 6 ans

Un couple, menacé d'expulsion, soutenu par la Fondation Brigitte Bardot

Ils tiennent un centre de soins pour animaux sauvages à Bazoches-les-Gallerandes (Loiret). Corinne et Richard Dantan sont menacés d'expulsion. La Fondation Brigitte Bardot les soutient et a envoyé un courrier à la préfecture de Pithiviers.  

Corinne Dantan en train de soigner une tourterelle.
Corinne Dantan en train de soigner une tourterelle. © France 3 Centre

Le combat d'un couple pour garder leur centre de soins pour faune sauvage


Le 17 Octobre 2014, Corinne et Richard Dantan reçoivent un courrier de la sous préfecture de Pithiviers. Leur maison va être saisie. Ils doivent être expulsés avant la fin du mois.

Problème : ce couple de Bazoches-les-Gallerandes gère, au sein de son domicile, un centre de soins pour la faune sauvage du Loiret, nommé Apus Apuces 45. Il s’agit d’une association à but non lucratif, reconnue d’intérêt général, et qui a pour finalité de recueillir, soigner et réintroduire les animaux sauvages blessés, malades, orphelins dans leur milieu naturel. Depuis 2013, ce couple a secouru plus de 300 animaux.

Selon eux, cette situation serait imputable à leur fils. Ils se sont engagés comme caution pour lui. Corinne Dantan déclare : "Nous lui avons donné toutes nos économies, puis comme ça ne suffisait pas nous avons hypothéqué notre maison. Il n'a pas honoré son prêt. Aujourd'hui, notre maison va être saisie comme notre centre de soins pour animaux".

La Fondation Brigitte Bardot les soutient


La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot a adressé un courrier à la préfecture. Elle demande de "réexaminer cette situation et de laisser du temps à ce couple pour trouver des solutions".

Elle explique également : "Ces gens viennent en aide aux animaux sauvages blessés appartenant à des espèces protégées et ne comptent ni leur temps ni leur argent pour cette noble cause reconnue d'intérêt général. Les expulser revient à mettre en danger tous les animaux qu’ils accueillent ou qu’ils seront obligés de refuser de soigner s'ils quittent leur maison aménagée en infirmerie pour tous ces animaux en détresse".

La préfecture, elle, rappelle qu'un jugement a été rendu le 21 février. Le couple a été averti qu'il devait quitter les lieux cette semaine, faute de quoi serait demander le concours de la force publique.

Corinne et Richard Dantan espèrent obtenir un délai pour rembourser leur dette et ainsi éviter l'expulsion. Ils lancent un appel aux dons auprès des particuliers et des fondations. 

► Les explications de Marine Demazure et Fabienne Marcel 

Intervenants dans le sujet
Corinne Dantan Responsable du centre de soins "Apus Apuces"
Richard Dantan
Aline Maatouk Fondation Brigitte Bardot
Maurice Barate Secrétaire général de la préfecture du Loiret
durée de la vidéo: 02 min 03
Le combat d'un couple pour garder leur centre de soins pour faune sauvage.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social