L’école Emilie-Carles à Ingré occupée par des parents d’élèves

Les parents se sont rassemblés dans le hall de l'école d'Ingré. / © I.Racine/F3 Centre
Les parents se sont rassemblés dans le hall de l'école d'Ingré. / © I.Racine/F3 Centre

A Ingré, près d'Orléans, les trois fédérations de parents d'élèves sont rassemblées, ce vendredi matin, dans les locaux de l'école maternelle Emilie-Carles. Ils ont fait de même ce jeudi. Ils réclament l'ouverture de classes supplémentaires dans les deux écoles de la ville. 

Par D.Cros

Plus de trente élèves par classe … c’est ce que dénonce les parents. Classes surchargées, enseignants débordés ou encore enfants stressés et fatigués. Depuis près de trois semaines, élus et parents d'élèves réclament l'ouverture de classes supplémentaires dans les deux écoles de la ville d’Ingré, notamment à Émilie-Carles.

Lundi soir, les fédérations ont opté pour l'occupation des locaux deux matins de suite : ce jeudi et ce vendredi. Ils étaient ce vendredi matin, à 9 heures, dans le hall de l'établissement. Une façon de faire entendre leur colère. Leur rencontre avec le directeur académique de l'Éducation nationale (Dasen) n'a abouti à aucune entente. 

Des parents soutenus par le maire d'Ingré, Christian Dumas (PS) qui a déclaré : "le nombre d'élèves ne cesse d'augmenter à l'école Emilie-Charles. Ils étaient 179 à la rentrée de septembre, ils sont actuellement 182 et lundi prochain ils seront 185. Il faut absolument ouvrir une nouvelle classe". 

 Interview de Corinne Bonjus, Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) 
La grogne des parents à l'école d'Ingré



Sur le même sujet

Les + Lus