Pourquoi les médecins feront grève à Noël

La grève des médecins entre Noël et le Nouvel an devrait être suivie en région Centre. Les médecins généralistes, spécialistes et urgentistes s'opposent au projet de loi présenté fin octobre par Marisol Touraine, la ministre de la santé. 

© PHILIPPE HUGUEN AFP
Les médecins généralistes, spécialistes et urgentistes seront en grève pendant les vacances de Noël. En région Centre, la plupart des cabinets médicaux risquent d'être fermés entre le 24 décembre et le Nouvel an.

Un mouvement largement suivi

Pour Jean-Pierre Crossonneau, membre du conseil régional des médecins et président du conseil départemental des médecins du Loiret, il est difficile d'évaluer avec précision le nombre de grévistes qui répondront à l'appel des syndicats en région Centre. "Je pense que le mouvement peut être très suivi, car nous sommes en colère. Nous avons le sentiment de ne pas être entendu".

Si les cabinets médicaux seront fermés en raison de cette grève, il y aura toujours des cabinets et des maisons médicales de garde au moment des fêtes pour les deux jours fériés (25 décembre et 1er janvier) et aux heures de fermeture des cabinets médicaux.

Néanmoins, d'autres services vont être renforcés. "Je ne pense pas que les urgences vont être débordées pour les fêtes. Par contre, nous expérimentons ces jours-ci un renforcement d'effectifs pour les urgences pédiatriques", explique le docteur Crossonneau avant d'ajouter qu'il avait "conscience de la gêne occasionnée pour les patients" avec ce mouvement de grève.

Les raisons de leur colère

En cause, le projet de loi santé proposé par Marisol Touraine. La ministre prévoit de refonder et réformer le système de santé afin de "garantir un accès équitable aux soins". Mais pour les médecins, il s'agit plutôt d'une "loi fourre-tout". 
Marisol Touraine
"Avec cette loi se profile une usine à gaz avec une charge administrative encore plus importante sur des gens qui sont déjà surchargés", détaille Jean-Pierre Crossonneau. Le conseil régional de l'ordre des médecins de la région Centre n'a pas été consulté dans ce projet de loi. Ce que regrette Jean-Pierre Crossonneau. "L'ensemble du monde médical souffre aujourd'hui, mais est-ce qu'on va nous écouter ?"

A quoi ressemble la "loi santé" ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé grève société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter